A La Une » Faits Divers » Accident » Accident près de Fontenay-en-Parisis : un ouvrier tué par un poids-lourd

Accident



Accident près de Fontenay-en-Parisis : un ouvrier tué par un poids-lourd

vendredi 7 juin 2013 à 7 h 48 min | 3 réactions

Un tragique accident de la route s’est produit jeudi après-midi sur un chantier en bordure de la nationale 104, à hauteur de Fontenay-en-Parisis (Val-d’Oise).

Un agent d’entretien de la Direction des routes d’Ile de France (Dirif) a été tué après avoir été fauché par un poids-lourd.

Un de ses collègues a été grièvement blessé et deux autres plus légèrement touchés.

Les trois agents de la Dirif et un prestataire d’une autre société intervenaient sur la Francilienne pour effectuer une opération de débroussaillage lorsque l’accident s’est produit. Deux d’entre eux se trouvaient sur la bande d’arrêt d’urgence pour baliser la zone de travaux, quand, vers 15 heures, un poids-lourd leur a foncé dessus et les a percuté.

Le fonctionnaire de la Dirif, un père de famille de 24 ans, a été tué sur le coup. L’employé de la société privée, grièvement blessé, a été transporté par hélicoptère à l’hôpital Beaujon de Clichy-la-Garenne. Selon les médecins, son pronostic vital n’est pas engagé.

Les deux autres agents, qui se trouvaient dans le fourgon, ont été légèrement blessés. Conduits à l’hôpital de Gonesse, ils sont ressortis assez rapidement. Une enquête est en cours.

* photo d’illustration


Termes relatifs à cette page: , , , ,





3 réactions sur “Accident près de Fontenay-en-Parisis : un ouvrier tué par un poids-lourd”




  1. A.E.S

    Tout d’abord je présente mes condoléances à la famille de notre collègue. En espérant que la dirif soutiendra et aidera sa famille dans cette terrible épreuve.
    Quant à ce que dit Otero c’est malheureusement la triste vérité, sans vouloir faire dans le « misérabilisme ». AES, catégorie C quels avantages???
    La retraite à 55 ans encore faut-il y arriver et partir avec quelle pension. Le jeu n’en vaut plus la chandelle: trop de risques (on gêne les usagés), la considération n’en parlons pas, …. Bref on va au travail parce qu’il faut y aller mais en ne pensant qu’à deux choses: rentrer en vie et à l’heure de sortie!

    #7738
  2. garland

    Bonsoir

    Entièrement d’accord avec toi l’ami, un ceep du cei de strasbourg dir est

    #7728
  3. OTERO

    Aujourd’hui, il est d’actualité de taper sur les fonctionnaires en général et tout particulièrement sur les fonctionnaires de l’État.

    Les agent d’entretiens et d’exploitations du réseau national non concédé, paie un lourd tribu à la nation, en assurant dans un contexte difficile, leurs missions.

    -Manque de moyens en effectifs, de crédits de fonctionnement, dans des services clés des DIR, et particulièrement dans le domaine de l’exploitation et d’entretien du réseau national.

    Sur des axes à grand trafic, l’organisation dite « d’excellence » au sein des Centres d’entretiens et d’interventions (C.E.I) Autoroutiers (V.R.U)expose les personnels de terrain en permanence aux dangers routiers de quelques natures qu’ils soient.

    Ce que je dénonce c’est la non reconnaissance de nos dirigeants, des risques encourus par ces personnels, corvéables à souhaits, car fonctionnaire 24h sur 24. Des salaires qui sont loin d’être à la hauteur du service rendu. Des heures supplémentaires et astreintes à répétitions, ainsi qu’une organisation qui minore la rémunération des travaux de nuit comparé à ceux du privé et le dédain de nos dirigeants de « quels que bords que se soit » ressenti par les personnels, exécutant les tâches les plus ingrates tout au long d’une carrière passé sur le terrain dans des conditions météorologiques parfois très difficiles. Exemples: Ramassage de déchets aux abords des voies de circulations- Vidange et nettoyage de poubelles sur les aires de repos – Confrontation à des situations d’ordre psychologique liés à des événement lourds, comme des accidents de la circulations – Les insultes lors de travaux qui dérangent les usagers dans leur quotidien etc etc…

    Pas de 13èmes mois. Pas de comité d’entreprise. Pas droit aux chèques restaurants. Pas droit à une prime lors de départ à la retraite. Pas de participation financière du service pour organiser son pot de départ à la retraite. Et malgré tout, on considère ces fonctionnaires de l’état comme des nantis, qui les jours de fêtes se retrouvent sur le réseau à déneiger, à protéger, à alerter, à assister des usagers qui paieront un jour au sens propre du terme, la disparition du Service Public à la Française.

    #7723


Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion