A La Une » Faits Divers » Suicide » Suicide près de Sées : un vieil homme se tue devant les gendarmes

Suicide



Suicide près de Sées : un vieil homme se tue devant les gendarmes

mercredi 22 mai 2013 à 19 h 32 min | Aucune réaction

Un vieil homme de 81 ans s’est donné la mort à coup de fusil devant les gendarmes ce mercredi matin sur une petite route près de Sées, dans l’Orne.

Un peu plus tôt, il a incendié l’hôtel Le Normandy au centre de Sées, puis une dizaine de voitures de collection appartenant à son gendre sur qui il a ensuite tiré deux coups de fusil. Un différend familial autour de conflits d’argent serait à l’origine de ce désastre.

Tout a commencé vers 6 heures du matin. Le vieil homme se rend d’abord jusqu’à la propriété de son gendre, à Neuville-près-Sées et met le feu à une dizaine de véhicules de collection. Lorsque le propriétaire, âgé de 53 ans, sort pour voir ce qu’il se passe, le retraité tire alors deux coups de fusils de chasse dans sa direction. Blessée à la cuisse, la victime prévient les gendarmes et les pompiers puis a été conduite à l’hôpital d’Alençon.

Le vieil homme se rend ensuite au centre historique de Sées. Vers 6h30, il jette un cocktail Molotov à l’intérieur de l’hôtel Le Normandy qui appartient à son gendre. Un client doit sauter par la fenêtre du premier étage pour échapper aux flammes et se fracture la jambe. Une soixantaine de pompiers sont mobilisés pour circonscrire l’incendie. Dès lors, le retraité est activement recherché par les gendarmes pour éviter qu’il ne commette d’autres actes criminels.

Un hélicoptère de la section de gendarmerie de Tours est dépêché sur place. Le Parquet lance immédiatement une réquisition pour permettre de localiser le portable du retraité. Le vieil homme se déplace dans une Renault Safrane et il est armé d’un fusil de chasse. L’octogénaire est donc considéré comme dangereux.

Il est finalement repéré vers 10h30 sur une petite route départementale près de Sées. Devant les gendarmes, il retourne son arme contre lui pour se donner la mort. Près du corps, les enquêteurs ont retrouvé un tract dans lequel le vieil homme accuse son gendre, propriétaire de plusieurs restaurants, de lui devoir 21 ans de loyers et un emprunt de 25 millions de francs. Les deux hommes, brouillés depuis longtemps à cause de vieilles rancunes accumulées pour des questions d’argent et d’héritage, ne s’étaient pas vus depuis au moins 15 ans.

L’auteur des faits aurait donc agit par vengeance. Après son décès, l’action publique s’est éteinte. Une autopsie sera toutefois pratiquée et des investigations seront menées pour tenter de comprendre ce qui a poussé cet octogénaire à un tel coup de folie.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion