A La Une » Faits Divers » Agression » Militaire agressé à La Défense : le suspect interpellé

Agression



Militaire agressé à La Défense : le suspect interpellé

mercredi 29 mai 2013 à 18 h 19 min | Aucune réaction

Un jeune homme de 22 ans, soupçonné d’être l’auteur de l’agression contre un militaire samedi soir à La Défense, a été interpellé ce mercredi matin devant le domicile d’une amie à La Verrière (Yvelines).

Alexandre, converti à l’islam depuis 4 ans, serait connu pour de petits délits, mais n’a pas de casier judiciaire. Placé en garde à vue, le jeune homme a reconnu les faits. Il dit avoir commis cet acte « au nom de son idéologie religieuse ».

Partisan d’un islam traditionaliste voire radical, Alexandre avait une « volonté de tuer assez évidente » et une « détermination impressionnante » a commenté le procureur de Paris. La qualification « terroriste » de son acte sera probablement retenue, a-t-il ajouté.

D’après les images de vidéosurveillance du centre commercial des Quatre-Temps, l’individu a fait une prière musulmane huit minutes avant l’agression. Une heure plus tôt, il avait acheté deux couteaux dans le centre commercial.

Le 20 février dernier, la Sous-direction de l’information générale, ex renseignement généraux, avait dressé une note détaillée sur la dérive du jeune homme. Des voyages à l’étranger, comportement étrange, rupture familiale… sont notamment évoqués. Mais le bureau de liaison avec la Direction centrale du renseignement intérieur n’ont pas donné suite.

Le militaire agressé, Cédric Cordiez, 23 ans, soldat au 4e RC de Gap, a quitté l’hôpital ce lundi. Il avait été agressé par derrière alors qu’il patrouillait samedi soir avec deux autres soldats dans le cadre du plan Vigipirate.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


un + = trois









Connexion