A La Une » Justice » Meurtre du jeune Alexandre à Beauvoir-en-Lyons : 18 et 20 ans de prison

Justice



Meurtre du jeune Alexandre à Beauvoir-en-Lyons : 18 et 20 ans de prison

dimanche 26 mai 2013 à 10 h 54 min | Aucune réaction

Deux jeunes hommes de 18 ans, accusés du meurtre d’Alexandre, dont le corps avait été retrouvé en mars 2012 dans une forêt de Beauvoir-en-Lyons, ont été condamnés ce samedi à des peines de 18 et 20 ans de réclusion criminelle.

Après cinq jours d’audiences à huis clos, la cour d’assises des mineurs de Rouen les a reconnus coupables d’avoir exécuté froidement le jeune Alexandre de deux balles dans la tête.

Le 12 mars 2012, quatre jeunes adolescents âgés de 15 à 17 ans avaient commis ensemble un cambriolage chez un ami pour dérober quelques bouteilles d’alcool et une console de jeux. Craignant qu’un autre de leur ami ne les dénonce, ils avaient alors décidé de le supprimer.

Le lundi 26 mars, vers 23 heures, ils lui avaient fixé un rendez-vous auquel le jeune garçon de 17 ans s’était rendu. Puis, en pleine nuit, ils l’avaient conduit à scooter dans la forêt domaniale de Lyons, un lieu où ils avaient l’habitude de se retrouver.

Après lui avoir ordonné de s’asseoir sur un rondin, l’un des plus jeunes était venu se placer derrière Alexandre avant de lui tirer une balle de 22 long rifle dans la nuque. Un second avait rechargé l’arme et tiré une seconde balle à bout portant dans la tête. Les deux autres adolescents avaient ensuite aspergé le corps d’essence avant d’y mettre le feu pour faire disparaitre les indices. Ils s’étaient enfin débarrassés de la carabine dans une mare avant de rentrer tranquillement chez eux.

C’est un garde-chasse qui avait découvert le corps le lendemain et avait donné l’alerte. Le mardi 27 mars, les quatre jeunes, frères de deux familles différentes, étaient interpellés à leurs domiciles respectifs et reconnaissaient leur crime horrible.

Le premier accusé, condamné à 18 ans de réclusion criminelle, a décidé de ne pas interjeter appel. La partie civile avait demandé la levée de l’excuse de minorité, une demande à laquelle l’avocat général s’était opposé et qui a été finalement rejetée par les jurés.

Les deux autres accusés, âgés de moins de 16 ans au moment des faits, seront jugés également à huis clos la semaine prochaine devant le tribunal pour enfants de Dieppe.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion