A La Une » Faits Divers » Lille : le policier volait chez des personnes décédées

Faits Divers



Lille : le policier volait chez des personnes décédées

vendredi 31 mai 2013 à 10 h 29 min | Aucune réaction

Un capitaine de police, affecté au commissariat central de Lille, est accusé d’avoir dérobé des objets au domicile de personnes décédées et de les avoir ensuite revendus sur internet.

Ce fonctionnaire de 40 ans, placé mardi en garde à vue au commissariat de Tourcoing, a été mis en examen pour vols aggravés. En revanche, il n’a pas encore été suspendu de ces fonctions, du moins le temps de l’enquête.

Le policier, qui s’occupait principalement de faits divers, enquêtait sur les morts à domicile. C’est le fils de l’une de ces personnes décédées qui, après avoir découvert que l’ordinateur de son père avait disparu, l’a retrouvé en vente sur internet. Le vendeur avait laissé un numéro de téléphone pour être contacté par un éventuel acheteur. L’inspection générale de la police a donc pu remonter facilement jusqu’au capitaine.

Le policier, qui a nié être l’auteur des vols durant sa garde à vue, a finalement reconnu les faits devant le juge d’instruction. Plusieurs ordinateurs et téléphones portables, appareils photos et foulards de grande marque auraient ainsi été volés entre 2010 et 2012 puis revendus sur un site de petites annonces. Un total de 28 objets pour un préjudice estimé à environ 5.000 euros.

« Il s’agit de faits extrêmement graves. Et il y a une dimension supplémentaire dans cette affaire, c’est l’atteinte à la mémoire des morts. C’est pour les familles un acte terrible. Le rôle du policier est de faire respecter la loi et elles ont l’impression d’être trompées » a déclaré hier le procureur de Lille lors d’une conférence de presse improvisée à la hâte.

Le parquet de Lille avait demandé sa mise en examen pour des faits de recel aggravé. L’homme sera finalement poursuivi pour vols aggravés. Il a été placé mercredi sous contrôle judiciaire par le juge des libertés et de la détention, une décision dont le parquet a fait appel.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion