A La Une » Justice » Juan-les-Pins : elle lui arrache le pouce pour une place aux toilettes

Justice



Juan-les-Pins : elle lui arrache le pouce pour une place aux toilettes

jeudi 16 mai 2013 à 19 h 18 min | Aucune réaction

Une jeune Sénégalaise de 24 ans a été condamnée à 18 mois de prison ferme pour avoir arraché le pouce d’une autre jeune femme en décembre dernier dans la discothèque Le Kiss à Juan-les-Pins.

Ndéyé Oumy Fall, jeune Sénégalaise en situation irrégulière, était jugée ce mercredi au tribunal de Nice. Reconnue coupable, elle a été condamnée à 18 mois de prison ferme avec interdiction du territoire français pendant 5 ans.

La scène, plutôt insolite, s’est déroulée le dimanche 9 décembre 2012 dans la discothèque Le Kiss, à Juan-les-Pins. Cette nuit-là, vers 3 heures du matin, plusieurs filles attendaient derrière la porte des toilettes, quand soudain, Ndéyé Oumy Fall, prise d’une envie pressante, est passée devant tout le monde. Pauline, une niçoise d’une vingtaine d’années, l’a alors retenu par le bras. Mais la jeune sénégalaise, très alcoolisée, lui a mordu le pouce jusqu’au sang.

« Sur le coup j’ai cru qu’elle m’avait arraché l’ongle, témoigne la victime lors du procès. Le vigile n’a pas cherché à comprendre. Il m’a ceinturée et m’a jetée dehors ». Pauline a attendu pendant une heure devant l’établissement avant qu’un autre vigile ne vienne lui dire: « tu saignes beaucoup, tu devrais aller à l’hôpital ». « Il m’a désinfecté le doigt avec de la vodka », raconte la jeune victime qui s’est ensuite rendue aux urgences.

A l’hôpital, elle a découvert que la première phalange du pouce de sa main gauche ne tenait plus qu’à un tendon. Son os a été entièrement broyé. Elle a dû subir une amputation du pouce, puis a bénéficié d’une greffe. L’agresseur a été identifié et localisé cinq mois plus tard.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion