A La Une » Faits Divers » Viol » Cavaillon : un père soupçonné d’avoir violé son bébé de 16 mois

Viol



Cavaillon : un père soupçonné d’avoir violé son bébé de 16 mois

vendredi 3 mai 2013 à 9 h 05 min | Aucune réaction

Un père de famille a été interpellé puis écroué pour avoir violé sa fille de 16 mois au domicile de son ex-compagne à Cavaillon, dans le Vaucluse.

Les faits présumés remontent au 23 avril dernier et se seraient produits au domicile de la mère de l’enfant qui en avait confié la garde à son ex-compagnon. L’homme, sans antécédent judiciaire, a reconnu les faits avant d’être mis en examen puis écroué.

Le couple était séparé mais gardait de bonnes relations. Le mardi 23 avril 2013, la maman s’est absentée de chez elle et a donc laissé sans crainte sa fille sous la surveillance du papa. En rentrant, elle a constaté que le bébé présentait plusieurs anomalies physiques. Conduite à l’hôpital, la petite fille venait de faire une hémorragie, mais elle a été sauvée de justesse.

Interpellé, l’homme de 30 ans a reconnu avoir violé la fillette de 16 mois pendant l’absence de la mère. Présenté ce mardi après-midi à un juge d’instruction, il a été mis en examen pour viol sur mineur de moins de 15 ans par ascendant puis a été placé en détention à la prison du Pontet.

« Pour le moment, il n’explique pas vraiment son geste », a indiqué l’avocat du suspect qui l’a assisté durant sa garde à vue. Le fils aîné du couple, à peine plus âgé que la petite victime, ne semble pas avoir subi de violences sexuelles par le passé. L’homme encourt une peine de 20 ans de prison pour ce crime.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion