A La Une » Faits Divers » Meurtre » Nissan-Lèz-Enserune : un viticulteur tue sa mère au fusil de chasse

Meurtre



Nissan-Lèz-Enserune : un viticulteur tue sa mère au fusil de chasse

vendredi 29 mars 2013 à 19 h 13 min | Aucune réaction

Olivier Martin, un viticulteur de 39 ans a abattu sa mère d’une balle dans la tête et a blessé deux autres villageois ce vendredi à Nissan-Lèz-Enserune, dans l’Hérault.

La fusillade a éclaté vers 12h30 rue de la Cave, au centre de ce petit village. Un différend familial à propos d’un terrain serait à l’origine de ce drame. L’assassin présumé s’est ensuite rendu à la gendarmerie de Capestang où il a été placé en garde à vue.

La mère de l’agriculteur, Brigitte Fabre, âgée de 60 ans, sortait d’une banque lorsqu’elle a aperçu son fils arrivé en voiture. Prise de panique, elle s’est mise à courir, cherchant refuge dans une impasse. Son fils est alors sorti du véhicule, attrapant le fusil de chasse qu’il avait dans le coffre, et a ouvert le feu sur sa mère. Touchée d’une balle en pleine tête, Brigitte Fabre est morte sur le coup.

Olivier Martin, connu de la gendarmerie pour des faits de violences remontant à 2007, a ensuite tiré sur deux passants, un villageois et sa cousine venue d’Espagne. Tous deux, âgés d’une soixantaine d’années, ont été blessés au niveau des jambes. Ils ont été hospitalisés. Un petit garçon de 10 ans, témoin de la scène, a également été conduit à l’hôpital en état de choc.

Après ce coup de folie, le viticulteur est remonté dans sa voiture et s’est rendu à la gendarmerie de Capestang vers 12h30. Olivier Martin, qui vit habituellement dans une caravane à la sortie de Nissan-Lèz-Enserune, est actuellement entendu par les enquêteurs. Un conflit concernant un terrain appartenant à cette famille de vignerons pourrait être à l’origine du drame.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


un + un =









Connexion