A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre près de Porto-Vecchio : Galliot abattu à la sortie d’un bar

Meurtre



Meurtre près de Porto-Vecchio : Galliot abattu à la sortie d’un bar

samedi 2 mars 2013 à 12 h 24 min | Aucune réaction

Anthony Galliot, un ancien braqueur d’une quarantaine d’années, a été assassiné vendredi soir à la sortie d’un bar à Sainte Lucie de Porto-Vecchio, en Corse-du-Sud.

Touché par plusieurs balles au thorax, l’homme s’est écroulé sur la terrasse du café Culombu devant plusieurs témoins. Il était 21 heures lorsqu’il a été froidement abattu par un ou plusieurs tireurs. Les auteurs de la fusillade ont rapidement pris la fuite.

Le parquet d’Ajaccio a ouvert une enquête de flagrance et a confié les investigations à la section de recherches de la gendarmerie. Plusieurs témoins ont été entendus, mais pour le moment aucune piste n’est privilégiée. L’autopsie du corps de la victime aura lieu la semaine prochaine.

Anthony Galliot, présenté comme étant proche du grand banditisme, avait été condamné à 10 ans de réclusion criminelle en 2010 pour le braquage de l’entreprise Metalor, en Suisse, où plus de 668 kg d’or avait été dérobés en 2004.

Il avait été interpellé en 2006 à Sao Paulo, au Sud-Est du Brésil, où il avait ouvert un restaurant-discothèque avec un de ses complices. Le butin de ce casse, alors estimé à près de 8 millions d’euros, n’a jamais été retrouvé.

Jean-Charles Galliot, le frère d’Anthony, avait été abattu en juillet 2002 à Salon de Provence lors de sa sortie de prison.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion