A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre à Villepinte : une mère de famille abattue à coup de fusil

Meurtre



Meurtre à Villepinte : une mère de famille abattue à coup de fusil

mercredi 27 mars 2013 à 9 h 25 min | Aucune réaction

Raymonde Cheboun, une femme de 43 ans mère de deux enfants, a été tuée d’un coup de fusil mardi après-midi à Villepinte (Aude).

Son ex-compagnon, Ahmed Jeffali, soupçonné d’être l’auteur du meurtre, a été interpellé puis placé en garde à vue. C’est lui-même qui a prévenu les gendarmes après avoir abattue son ex-femme d’un coup de fusil de chasse. À l’arrivée des pompiers, la victime était déjà décédée.

Le drame s’est déroulé ce mardi 26 mars vers 16 heures dans une petite maison située rue de la Liberté, près de la route de Villespy. Raymonde Cheboun, une aide-ménagère qui vivait seule avec ses deux filles de 16 et 19 ans, se trouvait chez elle lorsqu’Ahmed Jeffali s’est présenté devant son domicile. Armé d’un fusil de chasse, il aurait tiré un seul coup de feu à travers la porte d’entrée alors que la mère de famille se trouvait derrière. Elle est morte sur le coup.

L’auteur des faits, qui est resté patiemment sur la scène de crime, a ensuite prévenu la gendarmerie et s’est laissé interpeller sans opposer de résistance. L’homme de 42 ans, visiblement en état d’ébriété, a été conduit en cellule de dégrisement puis placé en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie de Bram.

Menaces, violence et harcèlement

D’après les premiers éléments de l’enquête, Ahmed Jeffali venait régulièrement menacer et harceler son ex-compagne, allant jusqu’à casser porte et fenêtres. Il était réputé pour ses accès de violence, notamment dans les fêtes de villages. Des violences que Raymonde Cheboun aurait subies régulièrement pendant des années jusqu’à ce qu’elle décide enfin de le quitter, il y a deux ou trois ans. Une séparation que l’homme aurait mal vécue.

Divorcé, Ahmed Jeffali avait ensuite refait sa vie à Toulouse, où il aurait eu un petit garçon en bas âge. L’auteur du drame est actuellement entendu par les enquêteurs. Le parquet de Carcassonne devrait ouvrir dans les prochaines heures une information judiciaire pour assassinat.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


un + = cinq









Connexion