A La Une » Faits Divers » Viol » Jeune femme violée et séquestrée à Andernos : un couple mis en examen

Viol



Jeune femme violée et séquestrée à Andernos : un couple mis en examen

samedi 2 mars 2013 à 9 h 05 min | Aucune réaction

Une jeune femme de 20 ans aurait été violée et séquestrée pendant plus d’un an par l’oncle et la tante de son petit ami chez qui elle était hébergée à Andernos, en Gironde.

Durant près d’un an, la jeune fille a vécu l’enfer. Samedi dernier, profitant enfin d’un moment d’inattention de la part de ses bourreaux, elle s’est enfuie et s’est rendue à la gendarmerie. Le couple, soupçonné d’agressions sexuelles et de viols à répétition, a été mis en examen et écroué.

Séquestrée depuis février 2012 dans le trois-pièces de l’oncle et de la tante de son petit ami, la jeune femme, qui était devenue leur objet sexuel, a réussi à s’enfuir de l’appartement samedi en passant par la fenêtre du premier étage. Elle s’est alors immédiatement rendue à la gendarmerie et a raconté aux enquêteurs le calvaire qu’elle subissait depuis des mois. Un récit qui en dit long sur les maltraitances dont elle a été victime.

Face aux enquêteurs, elle a raconté avoir accepté cette solution d’hébergement provisoire, malgré quelques réticences. Mais très vite, le couple l’aurait empêché de sortir et l’aurait enfermée dans la chambre lorsque son petit ami était absent. Ce dernier n’étant, semble-t-il, pas au courant. La plus part du temps, elle dormait sur un matelas placé au pied du lit du couple et à de nombreuses reprises, le mari l’aurait forcé à avoir des relations sexuelles pendant que sa femme filmait leurs ébats. Une vidéo saisie dans l’appartement semble d’ailleurs confirmer le récit de la jeune fille.

Ce lundi, les violeurs présumés, âgés d’une cinquantaine d’années, ont été placés en garde à vue à la gendarmerie afin d’être entendu sur les faits qui leur sont reprochés. Ils ont ensuite été présentés au parquet de Bordeaux. L’homme a été mis en examen pour viol et séquestration puis placé en détention provisoire. Sa compagne, poursuivie pour complicité, a été incarcérée à la maison d’arrêt de Gradignan. Elle sera fixée sur son sort lundi prochain après son passage devant le juge des libertés et de la détention. Le petit-ami de la victime a quant à lui été mis hors de cause.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ sept = quatorze









Connexion