A La Une » Faits Divers » Braquage » Course-poursuite à Perpignan : trois policiers blessés

Braquage



Course-poursuite à Perpignan : trois policiers blessés

samedi 30 mars 2013 à 8 h 28 min | Aucune réaction

Trois policiers appelés pour un cambriolage à la pharmacie d’Auchan ont été blessés le week-end dernier lors d’une folle course-poursuite au travers les rues de Perpignan.

L’homme qui a tenté de braqué la pharmacie, un toxicomane de 38 ans, a été jugé ce vendredi matin au tribunal correctionnel de Perpignan en comparution immédiate. Ce multirécidiviste a été condamné à 3 ans de prison ferme. Direction le Centre pénitentiaire de Mailloles !

Dans la nuit du vendredi 22 au samedi 23 mars, un toxicomane a tenté de cambrioler la pharmacie du centre commercial d’Auchan, route d’Espagne. Des vigiles ont alors tenté de l’interpeller sur le parking, mais l’homme a pris la fuite à bord d’un véhicule. Vers 2 heures du matin, une première patrouille de police a tenté de l’intercepter, mais le fuyard a soudain foncé sur le véhicule des forces de l’ordre. Il a envoyé leur voiture dans le décor, contre un grillage, faisant trois blessés.

Aussitôt, quatre autres véhicules de police ont été appelés en renfort. S’en est alors suivi une folle course-poursuite dans les rues de la ville. Ce n’est qu’une demi-heure plus tard que le chauffard, ayant perdu une roue en empruntant la pénétrante nord à contre-sens, a finalement fini sa course. Il aura tout de même fallu pas moins d’une dizaine de policiers, trois flash-ball et onze tirs de sommation pour parvenir à l’interpeller.

Le prévenu, très coriace, a donc été condamné hier à 3 ans de prison ferme. Il a déjà passé 15 ans derrière les barreaux et compte pas moins de 24 condamnations à son casier, notamment pour des faits de violences, vols, délits de fuite, port d’arme, stupéfiants, outrages…







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion