A La Une » Faits Divers » Meurtre » Cadavre découvert à Sorgues : Houssen Marzouk a été poignardé

Meurtre



Cadavre découvert à Sorgues : Houssen Marzouk a été poignardé

jeudi 28 mars 2013 à 19 h 12 min | Aucune réaction

Le corps d’Houssen Marzouk, un jeune homme de 26 ans porté disparu depuis le 16 février dernier, a été retrouvé mercredi après-midi près de l’autoroute A7 à Sorgues, dans le Vaucluse.

L’autopsie a confirmé qu’Houssen Marzouk a été tué de 4 coups de couteau. Ce jeune livreur était porté disparu depuis le samedi 16 février, date à laquelle il avait quitté le domicile de ses parents à Beaucaire.

C’est un homme travaillant dans les vignes qui a alerté les gendarmes hier en début d’après-midi après avoir découvert le cadavre dans un fossé au bord de l’autoroute A7. Le corps était en état de décomposition avancée, ce qui n’a pas permis de l’identifier immédiatement. Mais l’autopsie pratiquée ce jeudi matin par l’institut médico-légal de Nîmes a confirmé qu’il s’agissait bien d’Houssen Marzouk.

L’autopsie a également révélé que le jeune homme a été tué de quatre coups de couteau, dont un mortel porté au niveau du cœur. Sa mort remontant probablement à la même date que celle de sa disparition. L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie d’Avignon.

Etrange disparition

Le vendredi 15 février, Houssen Marzouk était parti de chez lui aux alentours de 19 heures au volant de son utilitaire pour se rendre à son travail, dans une entreprise de transports du Vaucluse où il effectue des livraisons de nuit. Au petit matin, il était revenu au domicile de ses parents, à Beaucaire, pour repartir aussitôt, sans ses papiers.

Son camion avait été retrouvé deux jours plus tard sur le parking d’un magasin de la zone commerciale Avignon-Nord, au Pontet, en bordure de l’autoroute A7, à quelques kilomètres seulement de l’endroit où son corps a été découvert. L’utilitaire était verrouillé et sans trace suspecte.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + = six









Connexion