A La Une » Faits Divers » Bordeaux : les installations de Loisirsland saccagées par des forains

Faits Divers



Bordeaux : les installations de Loisirsland saccagées par des forains

mardi 5 mars 2013 à 18 h 23 min | Aucune réaction

Les installations de Loisirsland, des jeux pour enfants installés au Parc des expositions de Bordeaux-Lac, ont été saccagées hier soir par des forains.

Ces derniers, installés aux Quinconces, dénoncent une concurrence déloyale. Devant l’ampleur des dégâts, la fête de Loisirsland, prévue initialement du 6 au 15 mars, n’aura donc pas lieu. La décision d’annulé l’événement a été prise hier soir par les organisateurs.

Une centaine de forains, installés à la Foire aux plaisirs, ont tout d’abord voulu s’opposer à l’arrivée des camions de Paisnel Prestations, une société itinérante qui installe notamment des structures gonflables. Puis, au fil des heures, la tension est montée d’un cran. Ils ont fracturé une barrière du parc des expositions, pris les clefs de camions de la société Paisnel, et menacé son personnel. Pendant une réunion de concertation, en début de soirée, les forains ont saccagé les manèges.

Ils ont cassé le pare-brise d’un camion, jeté des simulateurs et des jeux vidéo à terre, brisé du matériel, donné des coups de cutter dans les structures gonflables. C’est l’intervention de la police qui a mis fin à cette destruction en règle. Les forains se sont ensuite dispersés.

« Nous n’en voulons pas à la société (Paisnel, ndlr), elle a le droit de travailler, mais elle n’a pas à venir à Bordeaux lorsque nous y sommes » a déclaré Jean-Paul Castaing, le président de la Foire aux plaisirs.

Une plainte pour actes de vandalisme devrait être déposée par le Congrès des Expositions de Bordeaux et une autre pour destruction du matériel par la société Paisnel.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


neuf + = dix









Connexion