A La Une » Faits Divers » Meurtre » Bébés congelés à Ambérieu : la mère inculpée pour meurtres

Meurtre



Bébés congelés à Ambérieu : la mère inculpée pour meurtres

mardi 26 mars 2013 à 18 h 09 min | Aucune réaction

Madame C., une femme de 32 ans, a reconnu avoir tué ses deux bébés par noyade alors qu’ils étaient encore vivants, puis d’avoir placé leurs corps dans un congélateur chez elle à Ambérieu-en-Bugey, dans l’Ain.

Elle avait déjà été condamnée en 2005 à quinze ans de prison après avoir tué son nouveau-né avec l’aide de sa mère. Poursuivie pour meurtres avec circonstances aggravantes, elle risque cette fois jusqu’à 30 ans de réclusion criminelle.

Les faits remontent à l’automne 2011 et fin 2012. Selon les confessions de la jeune femme placée en garde à vue depuis dimanche, elle aurait noyés ses deux petits garçons alors qu’ils étaient encore vivants. Puis elle aurait placé leurs corps dans le congélateur familial. C’est le compagnon de cette jeune maman qui, après avoir découvert un premier foetus congelé, a prévenu les gendarmes.

La jeune femme a été déférée ce mardi à 13h30 au parquet de Bourg-en-Bresse. Présentée devant le juge d’instruction, elle a été mise en examen pour meurtres sur enfants de moins de 15 ans et personnes vulnérables, des circonstances particulièrement aggravantes. Elle a été placée sous mandat de dépôt et conduite en détention provisoire.

Déjà condamnée pour des faits similaires

Madame C. aurait déjà commis un infanticide en 2002 dans des conditions particulièrement sordides en accouchant dans les toilettes et en noyant son nouveau-né. Le 28 mars 2002, la jeune femme avait accouché clandestinement et avait demandé à sa mère de placer le corps dans un sac, abandonné dans une maison en ruines.

Condamnée à 15 ans de réclusion pour infanticide en 2005 par la cour d’assises de l’Ain, elle a été libérée après avoir effectué 8 ans et 4 mois de prison. Elle remplissait les conditions de cette libération conditionnelle, décidée par le juge d’application des peines. La mère de Madame C. avait été condamnée à 18 ans de prison.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion