A La Une » Faits Divers » Agression » Tentative de meurtre à Bondy : un assassin mis en examen

Agression



Tentative de meurtre à Bondy : un assassin mis en examen

vendredi 1 février 2013 à 7 h 50 min | Aucune réaction

Un homme de 65 ans, déjà condamné pour le meurtre d’un travesti en 1981, a été mis en examen ce mercredi pour avoir tenté de tuer sa femme à coups de couteau à Bondy, en Seine-Saint-Denis.

L’ancien assassin consultait régulièrement des voyantes pour savoir s’il retournerait un jour en prison. C’est maintenant chose faite. Interpellé lundi à son domicile, le suspect a été mis en examen pour tentative d’homicide volontaire.

Le 30 décembre 2012, vers 5 heures du matin, une femme de 51 ans avait été laissée pour morte près d’une station de tramway à Bondy. Le visage méconnaissable et souffrant de multiples plaies à la tête, elle avait été transportée à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière et placée dans un coma profond.

L’affaire avait été alors confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis. Les enquêteurs, d’abord sur la piste d’un vol avec violences, ont rapidement suspecté le mari de la victime. Le couple était en instance de divorce et lui était déjà connu pour des violences conjugales.

Condamné pour avoir égorgé son compagnon

En fouillant dans le passé de cet homme, les policiers ont découvert qu’en 1981 il avait été condamné à 18 ans de réclusion pour avoir tranché la gorge de son compagnon, un travesti, puis découpé son corps en morceaux. Sorti de prison en 1994, l’assassin avait alors refait sa vie avec sa nouvelle femme et fondé une famille.

Sortie récemment du coma, l’épouse a confirmé aux enquêteurs que son mari était bien l’auteur de l’agression qui a failli lui coûter la vie. Lundi, les policiers ont donc interpellé le suspect à son domicile puis l’ont placé en garde à vue.

Présenté mercredi à un magistrat instructeur, il a été mis en examen tentative d’homicide volontaire par conjoint. En raison de son profil dangereux, le parquet de Bobigny a requis son placement en détention provisoire.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ trois = sept









Connexion