A La Une » Internet » Midi-Pyrénées : un réseau criminel de hackers démantelé

Internet



Midi-Pyrénées : un réseau criminel de hackers démantelé

jeudi 7 février 2013 à 7 h 57 min | Aucune réaction

Au moins 22 personnes soupçonnées d’appartenir à un réseau criminel de hackers ont été interpellées ce mardi suite à une longue enquête menée par les gendarmes de la section de recherches de Toulouse.

Les pirates utilisaient des coordonnées bancaires obtenues frauduleusement sur des forums pour dépenser et blanchir de l’argent sur des sites internet de jeu en ligne. Le préjudice de cette vaste escroquerie est évalué à 6 millions d’euros.

L’affaire a débuté le 9 novembre 2011 à Villefranche-de-Rouergue, dans l’Aveyron. Ce jour-là, le responsable d’une société de vente d’articles de fête sur Internet dépose plainte pour escroquerie à la carte bancaire. Suite aux investigations menées par la gendarmerie locale et le N’Tech du Lot, un individu est interpellé et placé en garde à vue. Lors de son audition, il reconnait avoir acquis des numéros de cartes bancaires sur des forums dédiés au hacking et avoir ainsi effectué de nombreux achats en ligne.

Mais il n’est pas un cas isolé. Face à l’ampleur du phénomène, les gendarmes de la section de recherches de Toulouse prennent la suite de l’enquête. Deux hackers, soupçonnés de fournir des numéros de cartes, sont identifiés puis interpellés. Les perquisitions menées à leurs domiciles permettent aux enquêteurs de mettre la main sur un important fichier de clients. Les gendarmes savent désormais qu’ils ont affaire à un réseau criminel international.

Près de 6 millions d’euros auraient été dépensés par les pirates et les acquéreurs de numéros de cartes. Devant l’importance de l’escroquerie, la Juridiction inter-régionale spécialisée de Bordeaux ouvre alors une information judiciaire pour escroqueries en bande organisée, blanchiment d’argent en bande organisée et association de malfaiteurs.

Le 20 septembre 2012, une cellule d’enquête baptisée BAC/CYBER46 voit le jour. L’enquête permet alors d’établir que les suspects créent plusieurs dizaines de comptes sur des sites de paris en ligne en utilisant des numéros de cartes bancaires obtenues sur des forums. Puis ils utilisent ces comptes pour jouer et ainsi blanchir de l’argent. Pour ne pas être repéré, le site qui diffuse les numéros de carte bancaire change d’hébergeur toutes les 5 semaines. L’enquête touche à sa fin.

Ce mardi 5 février, ce sont donc 133 gendarmes qui sont mobilisés pour lancer une vaste opération. Vingt-deux suspects sont interpellés puis placés en garde à vue. Plusieurs ordinateurs, du matériel de ré-encodage de pistes magnétiques et des dizaines de cartes vierges sont saisis au cours des perquisitions. Un des plus grands réseaux criminels de hackers vient d’être démantelé.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + = quatorze









Connexion