A La Une » Faits Divers » Accident » Course-poursuite à Paris : deux policiers tués, un autre blessé

Accident



Course-poursuite à Paris : deux policiers tués, un autre blessé

jeudi 21 février 2013 à 9 h 54 min | Aucune réaction

Deux policiers de la BAC ont été tués jeudi matin dans un accident de la route survenu lors d’une course-poursuite sur le périphérique au nord de Paris.

L’accident s’est produit ce matin vers 6 heures entre la porte de Clignancourt et porte de la Chapelle. Une Range Rover, avec deux individus à bord, a percuté le véhicule des policiers alors qu’elle était prise en chasse par un autre équipage de la BAC.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le 4×4 aux vitres fumées avait été repéré par les policiers au niveau de la porte Maillot en raison d’un excès de vitesse et de multiples infractions au code de la route. Aussitôt poursuivi sur le périph, les fuyards, roulant à vive allure, ont semé cette première équipe. Le signalement du véhicule a été diffusé à toutes les patrouilles.

Deux voitures de la BAC 75 nuit sont ensuite entrées à leur tour sur le périphérique au niveau de la porte de la Chapelle. Le véhicule des fuyards a alors percuté par l’arrière une de ces deux voitures qui roulait à faible allure pour tenter de bloquer la circulation. Sous la violence du choc, deux policiers sont morts et un troisième a été grièvement blessé. Il a été transporté à l’hôpital Beaujon, à Clichy. Les policiers étaient tous les trois pères de deux enfants.

Le conducteur en état d’ébriété

Les deux occupants de la Range Rover, âgés d’une vingtaine d’années, ont été interpellés puis placés en garde à vue. Le conducteur, déjà connu des services de police pour des vols, des délits routiers et des affaires de stupéfiants, était en état d’ébriété et en défaut de permis. La brigade criminelle de Paris est chargée de l’enquête.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


neuf + six =









Connexion