A La Une » Faits Divers » Agression » Bavure policière à Carcassonne : ils tirent par erreur sur une voiture

Agression



Bavure policière à Carcassonne : ils tirent par erreur sur une voiture

mercredi 27 février 2013 à 8 h 11 min | Aucune réaction

Horia Ankour, une jeune automobiliste de 26 ans, a été prise pour cible par des policiers de la Bac alors qu’elle se trouvait au volant de sa Mercedes dans la zone commerciale de Géant Cité 2, à Carcassonne.

Les policiers de la brigade anti-criminalité recherchaient un prisonnier évadé, considéré comme dangereux et susceptible d’être armé. Mais ils se sont tout simplement trompés de cible et ont tiré plusieurs coups de feu.

Le drame a été évité de justesse ce mardi après-midi. Vers 15 heures, alors qu’ils patrouillaient près de la zone commerciale, les policiers ont crus reconnaître la Mercedes grise dans laquelle Manuel Soulès, l’individu recherché, avait été dernièrement repéré. Un des hommes de la Bac, habillé en civil, s’est alors mis en position de tir devant le véhicule.

La jeune fille au volant, croyant avoir affaire à un malfaiteur, a baissé la tête et a accéléré. C’est à ce moment que le policier a tiré à six reprises dans les pneus de sa voiture avant de s’apercevoir que le conducteur était en fait une femme. « Je me rendais dans la zone industrielle pour faire mes courses. Je vois un mec devant moi, les jambes écartées, avec une arme pointée vers moi. J’ai cru que c’était un forcené » a raconté Horia au micro de RTL.

La jeune automobiliste a ensuite quitté sa voiture pour aller se réfugier dans la réserve du magasin La Halle. Là, elle a indiqué à une salariée qu’elle venait de se faire tirer dessus et qu’on voulait la tuer. « On vous a confondue, on vous a pris pour quelqu’un d’autre ! » lui aurait alors dit un policier venu la rejoindre pour la réconforter.

La conductrice n’a pas été blessée, mais l’on a relevé pas moins de six impacts de balle calibre 9 mm sur son véhicule, à hauteur des pneus et sur le bas de caisse. « Ce serait logique que je porte plainte : on m’a tirée dessus ! Enfin, je ne ressemble pas à un homme ! On ne tire pas comme ça dans la rue. La balle aurait pu m’atteindre moi, ou quelqu’un d’autre. » a déclaré la jeune femme.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ deux = dix









Connexion