A La Une » Faits Divers » Meurtre » Nouveau crime à Marseille : un homme tué d’une balle dans la tête

Meurtre



Nouveau crime à Marseille : un homme tué d’une balle dans la tête

samedi 24 novembre 2012 à 8 h 30 min | Aucune réaction

Un homme de 28 ans, connu des services de police, a été abattu d’une balle dans la tête hier soir sur l’avenue Saint-Jérôme, dans les quartiers nord de Marseille.

Ce nouveau règlement de comptes a eu lieu devant un bar du quartier. Vers 21h15, trois individus à bord d’une voiture sont arrivés à hauteur de la victime et le tireur, qui avait le visage dissimulé par une capuche, a ouvert le feu avec un pistolet automatique.

L’homme de 28 ans, issu de la communauté des gens du voyage, a reçu une balle dans le bras, puis une dans la tête. Les marins-pompiers ont vainement tenté de le réanimer, mais il a succombé à ses blessures.

Le directeur départemental de la sûreté publique et le préfet de police, Jean-Paul Bonnetain, tous deux récemment entrés en fonction, se sont immédiatement rendus sur les lieux du drame. La brigade criminelle de Marseille est chargée de l’enquête.

Une autre fusillade fait deux blessés

Quelques heures plus tôt, vers 18 heures, deux hommes ont été blessés par balles dans le quartier d’Arenc, dans le 2e arrondissement de la ville. Ils se trouvaient sur le chemin de la Madrague-Ville lorsqu’une fusillade a éclaté. Les deux hommes, âgés de 21 et 25 ans, ont été blessés à l’avant-bras pour l’un, et à la mâchoire pour le second. Ils ont été évacués vers deux hôpitaux de Marseille.

Il semble qu’un différend soit à l’origine de ce drame. Cette seconde affaire a été confiée à la Sûreté départementale de Marseille.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


cinq + = six









Connexion