A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre à Troyes : un homme battu à mort par sa famille

Meurtre



Meurtre à Troyes : un homme battu à mort par sa famille

mercredi 7 novembre 2012 à 19 h 36 min | Une réaction

Meurtre aux Chartreux : Thierry Peronnet mort sous la tortureUn homme de 53 ans, qui aurait été humilié, battu et torturé par des membres de sa famille, a été retrouvé mort lundi dans un appartement du quartier des Chartreux à Troyes.

Thierry Peronnet est mort après des mois de tortures et de sévices en tout genre. La cousine du défunt, son compagnon ainsi qu’un ami du couple ont été interpellés mardi et placés en garde à vue pour actes de torture et de barbarie.

Thierry s’était installé il y a quelques mois chez sa cousine Pascaline Vincent et son compagnon Jérôme Charon. Mais dans cet appartement du quartier des Chartreux, il a vécu un véritable calvaire. Contraint de manger de la nourriture pour chien et des épluchures de pommes de terre, il a même été enfermé dans un congélateur.

Il était régulièrement battu à coups de poing et de pied durant de longues minutes. Il a été humilié, frappé et torturé pendant des mois. Des scènes de violence à répétition qui l’ont conduit jusqu’à la mort. Parce qu’il n’avait plus la force de lutter.

Ce mardi matin à l’aube, Thierry Peronnet, décrit par ses bourreaux comme alcoolique et bagarreur, serait rentré en état d’ébriété. La cousine aurait alors demandé à Mickaël Allemann, un ami de la famille, de prévenir les secours. Mais il était déjà trop tard. Une version qui ne va ni convaincre les enquêteurs ni le parquet. En effet, d’après les investigations menées et les analyses médico-légales, Thierry serait mort sous les coups portés par ses hôtes.

Les trois bourreaux interpellés

Hier soir, Pascaline Vincent, Jérôme Charon et Mickaël Allemann ont donc été placés en garde à vue au commissariat central. Lors des perquisitions effectuées au domicile du couple, les enquêteurs ont saisi une paire de menottes, une corde, du scotch et une cuillère en fer qui servait à le frapper.

Malgré les évidences les preuves et les témoignages, les trois suspects nient tout en bloc. Ce matin, le parquet de Troyes a ouvert une information judiciaire pour violences volontaires ayant entraîné la mort. Le trio doit être présenté demain à un juge d’instruction.







Une réaction sur “Meurtre à Troyes : un homme battu à mort par sa famille”




  1. Nicole

    Devant une barbarie pareille, aucun commentaire, aucune réaction du peuple français; au contraire de l’histoire de « Chloé » et autres: existe-t-il des sous-citoyens en France qui ne méritent aucune compassion parmi les victimes, surtout si ce sont des hommes, surtout s’il s’agit d’handicapés mentaux???

    #2398


Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


six + deux =









Connexion