A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre à Saint-Martin-de-Boscherville : un travesti retrouvé calciné

Meurtre



Meurtre à Saint-Martin-de-Boscherville : un travesti retrouvé calciné

lundi 5 novembre 2012 à 18 h 31 min | Aucune réaction

Le cadavre d’un travesti péruvien a été découvert dimanche matin en bordure d’une route, sur la commune de Saint-Martin-de-Boscherville, en Seine-Maritime.

C’est un chasseur qui circulait en voiture dans le secteur qui a fait la macabre découverte vers 9 heures. Le prostitué, âgé d’une trentaine d’années, était partiellement dénudé et avait le corps brûlé. La piste criminelle semble privilégiée par les enquêteurs.

Le corps sans vie de cet homme a été retrouvé en forêt de Roumare, plus précisément au lieu-dit Le Génétey. Il semble avoir été brûlé au niveau du thorax avec un produit inflammable, probablement de l’essence. Selon les premières constatations du médecin-légiste, le travesti péruvien serait mort par asphyxie, quelques heures avant la découverte du cadavre. Aucun véhicule n’a été retrouvé à proximité des lieux du crime.

La victime portait de grandes bottes, un string et un top. D’après les gendarmes du groupement de Seine-Maritime et de la section de recherches de Haute-Normandie, le travesti s’adonnait à la prostitution depuis plusieurs années sur les boulevards rouennais, entre la gare et la place du Boulingrin.

Le procureur de la République s’est rendu sur place et a confié l’enquête à la brigade de gendarmerie de Déville-lès-Rouen. Pour l’heure, aucune piste n’est écartée. Le corps a été emmené à l’Institut médico-légal afin d’y être autopsié dès demain.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ trois = quatre









Connexion