A La Une » Faits Divers » La militante basque Aurore Martin interpellée et extradée

Faits Divers



La militante basque Aurore Martin interpellée et extradée

vendredi 2 novembre 2012 à 9 h 34 min | Aucune réaction

Interpellation d'Aurore MartinLa française Aurore Martin, membre du parti indépendantiste Batasuna, a été interpellée hier vers 16 heures lors d’un contrôle routier près Mauléon-Licharre, dans les Pyrénées-Atlantiques.

La militante basque a ensuite été remise en début de soirée aux autorités espagnoles. Cette arrestation s’est déroulée en application d’un mandat d’arrêt européen émis par l’Espagne en 2010 et qui a été validé par la justice française.

Les autorités espagnoles reprochent à Aurore Martin ses liens avec le parti indépendantiste Batasuna, illégal dans ce pays car considéré comme lié à l’organisation politico-militaire ETA, mais légal en France. On lui reproche notamment d’avoir écrit des articles d’opinion au nom de Batasuna et d’avoir tenu des conférences de presse entre 2005 et 2008.

« Nous condamnons fermement l’arrestation d’Aurore Martin […] Cette militante politique risque 12 ans de prison dans l’Etat Espagnol pour avoir participé à des réunions publiques de l’autre côté des Pyrénées » écrit le NPA Liberté dans un communiqué. « Cela est tout simplement inacceptable et correspond à une véritable remise en cause de la liberté d’expression. Nous ne pouvons pas tolérer que cette militante qui a été contrainte à la clandestinité depuis le 21 décembre 2010 soit expulsée vers Madrid où sa condamnation est assurée ».

Le 21 juin 2011, quelques heures avant le début de la Fête de la musique, des militants indépendantistes basques s’étaient opposés avec succès à son arrestation par six policiers cagoulés au domicile de sa soeur dans le quartier du Petit Bayonne.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


deux + cinq =









Connexion