A La Une » Faits Divers » Meurtre » Fusillade à Paris : un sri-lankais abattu en pleine rue

Meurtre



Fusillade à Paris : un sri-lankais abattu en pleine rue

vendredi 9 novembre 2012 à 8 h 37 min | Aucune réaction

Un ressortissant sri-lankais a été tué par balles jeudi soir alors qu’il sortait d’une association tamoule, rue des Pyrénées, dans le 20e arrondissement de Paris.

L’homme, connu sous le nom de Paruthy, a été assassiné vers 21h30 à un arrêt de bus. Agé d’une cinquantaine d’années, il était l’un des dirigeants du Comité de coordination tamoul en France (CCTF). L’hypothèse d’un règlement de comptes semble privilégiée.

Hier soir, Paruthy venait juste de sortir des locaux de l’association culturelle et socio-éducative située rue des Pyrénées, lorsque vers 21h30, deux individus cagoulés ont fait irruption à moto à l’angle de la rue de l’Ermitage et ont tiré à trois reprises. Le quinquagénaire, connu des services de police et de justice, est mort sur le coup.

Les tueurs ont pris la fuite et aucune interpellation n’a eu lieu pour le moment. Selon les enquêteurs de la brigade criminelle, ce meurtre serait lié à un différend entre gens de la communauté tamoule. Cinq témoins ont été conduits dans les locaux de la police criminelle tandis que le parquet s’est rendu sur place.

Paruthy avait déjà été tabassé et poignardé en novembre 2011, quelques jours avant la tenue du Maveerar Naal, une journée qui célèbre les soldats tamouls morts pour le Tamil Eelam.

La cour d’appel de Paris avait dissout le CCTF en février dernier. Cette organisation, considérée comme terroriste par l’Union Européenne depuis 2006, était soupçonné de servir de vitrine légitime aux Tigres tamoul.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ huit = neuf









Connexion