A La Une » Faits Divers » Braquage » Braquage en Isère : un armurier et sa famille pris en otage

Braquage



Braquage en Isère : un armurier et sa famille pris en otage

mercredi 21 novembre 2012 à 18 h 23 min | Aucune réaction

Cinq malfaiteurs armés et cagoulés ont séquestré un homme et sa famille afin de dévaliser tout un arsenal dans son armurerie de Villette-de-Vienne (Isère).

Les faits se sont produits lundi soir aux alentours de 20 heures. Alors qu’il rentrait chez lui à Serpaize, l’armurier s’est retrouvé face à un commando armé qui venait de prendre son épouse et leurs deux enfants en otages. L’homme et sa famille ont été contraints de retourner jusqu’à l’armurerie.

Une fois arrivé à Villette-de-Vienne, les malfrats l’ont obligé à ouvrir le coffre de l’établissement et ont fait main basse sur plus d’une cinquantaine d’armes, dont des armes de guerre, et sur un nombre considérable de munitions. Des pistolets de type Glock Parabellum, des répliques de Kalachnikov et des fusils d’assaut américain M16 ont en autres été dérobés.

Pour couvrir leur fuite, les voyous ont ensuite ligoté les parents et les enfants de 6 et 11 ans avec du scotch avant de les abandonner dans leur véhicule stationné près du cimetière de Villette, à proximité de l’armurerie. C’est le père de famille qui, après être parvenu à se défaire de ses liens, à donner l’alerte vers 23 heures.

Les gendarmes de la section de recherches de Grenoble ont commencé les investigations, mais le parquet de Vienne s’est dessaisi de l’affaire. L’enquête pour enlèvement, séquestration et vol aggravé a été confiée à la Juridiction interrégionale spécialisée de Lyon.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + = dix-sept









Connexion