A La Une » Faits Divers » Braquage » Braquage de Saint-Amand-les-Eaux : cinq hommes mis en examen

Braquage



Braquage de Saint-Amand-les-Eaux : cinq hommes mis en examen

samedi 3 novembre 2012 à 9 h 07 min | Aucune réaction

Cinq malfaiteurs originaires de Roubaix, soupçonnés d’avoir attaqué une agence de la Caisse d’épargne le 28 septembre dernier à Saint-Amand-les-Eaux, dans le Nord, ont été interpellés et mis en examen.

Quatre d’entre eux ont été arrêtés le samedi 20 octobre, le dernier de la bande a été interpellé ce mardi. Agés de 17 à 45 ans, tous sont déjà connus pour des faits de vols à mains armées. Ils ont été mis en examen et écroué.

Le vendredi 28 septembre 2012, des convoyeurs de fond qui venaient réapprovisionner un distributeur automatique de billets au centre de Saint-Amand-les-Eaux avaient été attaqués vers 6h30 du matin. Les malfaiteurs armés et cagoulés avaient bloqué leur fourgon banalisé en fonçant dans l’agence de la Caisse d’Epargne avec un BMW 4X4 de luxe.

Mais les convoyeurs s’étaient enfermés à l’intérieur du sas bancaire et les braqueurs, voyant qu’il n’y avait plus rien à faire, avaient alors incendié le véhicule avant de prendre la fuite sans butin à bord de deux autres voitures. Le véhicule utilisé pour l’attaque avait été volé un peu plus tôt à Wambrechies.

L’équipe de malfaiteurs, qui était placée sous surveillance policière, est également soupçonnée d’avoir commis cinq home-jackings entre début septembre et début octobre dans l’agglomération de Lille. Lors des perquisitions à leurs domiciles, les policiers de la PJ de Lille ont retrouvé un fusil-mitrailleur et deux autres armes à feu, ainsi que des cagoules et des tenues de commando.

Les cinq brigands ont été mis en examen pour vols à mains armées en bande organisée et association de malfaiteurs. Ils ont tous été placés en détention.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + trois =









Connexion