A La Une » Justice » Affaire de pédophilie à Boulogne-sur-Mer : 13 à 18 ans de réclusion

Justice



Affaire de pédophilie à Boulogne-sur-Mer : 13 à 18 ans de réclusion

jeudi 1 novembre 2012 à 8 h 59 min | Aucune réaction

Un père de famille âgé de 44 ans, accusé d’avoir violé ses deux filles et ses deux belles-filles pendant une dizaine d’années à Boulogne-sur-Mer, a été condamné ce mercredi à 18 ans de réclusion criminelle.

Joël G. comparaissait devant la cour d’assises du Pas-de-Calais avec son frère Julien, âgé de 52 ans, et leurs voisins Émile et Dominique Renzi. Tous ont été reconnus coupables de viols aggravés, corruption de mineurs et détention d’images pédopornographiques.

Le procès, qui a débuté le 19 octobre dernier aux assises de Saint-Omer, se tenait à huis-clos à la demande des parties civiles. Le verdict est tombé hier en fin d’après-midi, au terme de sept heures de délibéré. Joël G., le père de famille, a donc été condamné à 18 années de réclusion assorties d’une période de sûreté 12 ans. Son frère Julien écope de 16 ans de réclusion criminelle avec une période de sûreté des deux tiers.

Les voisins, âgés d’une soixantaine d’années, ont également été condamnés à de lourdes peines allant de 13 ans ferme pour Dominique Renzi et 18 ans de réclusion pour son mari Emile Renzi. Les trois hommes devront se soumettre à un suivi socio-judiciaire pendant les dix prochaines années et ont interdiction d’entrer en contact avec des mineurs. Les quatre accusés seront inscrits d’office sur le fichier des délinquants sexuels.

Le ministère public avait requis vingt ans de réclusion à l’encontre du père et du couple de voisins, et seize ans à l’encontre de son frère, assortis d’une période de sûreté aux deux tiers de la peine, ainsi qu’un suivi socio-judiciaire pour les quatre accusés. Les victimes ont obtenu des dommages et intérêts allant de 5.000 à 25.000 euros.

En 2008, les deux belles-filles de Joël, aujourd’hui âgées de 12 et 14 ans, avaient dénoncé des viols de la part de leur beau-père, de son frère et d’un couple de voisins. Les actes de pédophilie avaient eu pour cadre un appartement situé rue Porte-Gayole, à Boulogne-sur-Mer. Certains faits avaient été filmés dans une pièce aménagée chez les voisins.

Suites aux révélations des enfants, les deux filles de Joël G., âgées aujourd’hui de 21 et 22 ans, avaient également porté plainte pour des viols subis de 1998 à 2005. Les quatre accusés avaient été interpellés simultanément en septembre 2009. Des photos et des films à caractère pédopornographique où l’on reconnaissait les victimes avaient été saisis à leur domicile.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


trois + = neuf









Connexion