A La Une » Faits Divers » Suicide » L’ancien condamné à mort Marcellin Horneich se suicide en prison

Suicide



L’ancien condamné à mort Marcellin Horneich se suicide en prison

lundi 29 octobre 2012 à 19 h 02 min | Aucune réaction

Marcellin Horneich, un ancien condamné à mort repris mercredi dernier après une cavale de 24 heures, s’est suicidé cette nuit à la prison de Fresne.

L’homme de 64 ans, condamné en 1976 pour le double meurtre de Ondes, a été retrouvé pendu cette nuit dans sa cellule. Ce sont les surveillants, tenus de vérifier toutes les heures la situation de ce détenu particulièrement signalé, qui ont découvert le corps vers 2h30.

Marcellin Horneich avait échappé à la guillotine en 1977 après avoir été condamné à mort un an plus tôt pour le meurtre d’un couple d’Anglais. Dans la nuit du 29 au 30 août 1972, un couple de jeunes touristes anglais avait été assassiné à Ondes en Haute-Garonne. Ils avaient été assommés puis égorgés à l’aide d’une serpette.

Condamné à mort en 1976 pour ce crime, il avait vu sa peine commuée en prison à perpétuité par le président de la République Valéry Giscard d’Estaing et avaient obtenu une libération conditionnelle en 2001. A sa sortie de prison, il s’était installé dans un camp de gens du voyage du Tarn où vivaient des membres de sa famille. C’est là qu’en 2005 il avait tiré des coups de fusil. Condamné pour violence avec usage ou menace d’une arme, il avait alors écopé de sept mois de prison, ce qui avait de facto entraîné la révocation de sa conditionnelle.

De nouveau incarcéré et libéré en mars 2012, il avait été placé sous surveillance électronique à Nantes. Il avait quitté la ville la semaine dernière après s’être débarrassé de son bracelet pour aller rendre visite et dire au revoir à des proches au Mans. Interpellé mercredi dernier sur les Champs-Elysées à Paris, il avait été ensuite incarcéré à la prison de Fresnes.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + cinq =









Connexion