A La Une » Faits Divers » Différend familial près de Dole : deux gendarmes blessés par balles

Faits Divers



Différend familial près de Dole : deux gendarmes blessés par balles

lundi 22 octobre 2012 à 8 h 04 min | Aucune réaction

Fusillade à Champvans entre un forcené et des gendarmesDeux gendarmes ont été blessés par des tirs de fusil de chasse samedi soir lors d’une intervention à Champvans, près de Dole, dans le Jura.

Les gendarmes de la brigade de Dole intervenaient pour un différend familial entre un retraité et sa concubine lorsque vers 20h30, un individu âgé de 61 ans a ouvert le feu. Les gendarmes blessés ont pu rapidement s’extraire du pavillon et appeler des renforts.

L’un des gendarmes, grièvement blessé à la tête, à l’épaule et au bras, a été transporté au CHU de Besançon où il a été opéré et placé en coma artificiel. Il s’agit d’un maréchal-des-logis-chef de 45 ans, marié et père de deux enfants. Un adjudant-chef de 47 ans, a également été touché au bras.

C’est la femme du retraité qui a prévenu les gendarmes après que son mari l’ai mise dehors. Elle s’était réfugiée chez ses voisins après une dispute. Le forcené armé avait alors exprimé des intentions suicidaires. Lorsque la patrouille est arrivée, l’homme a ouvert le feu avec un fusil de chasse et s’est retranché chez lui.

L’auteur présumé des coups de feu, un ancien policier à la retraite, a été grièvement blessé à l’abdomen et aux jambes lors de la riposte des militaires. Peu avant 3 heures du matin, c’est lui-même qui a téléphoné à la gendarmerie pour dire qu’il était blessé et qu’il voulait se rendre.

Finalement interpellé avant l’intervention du GIGN, l’homme a été conduit d’urgence à l’hôpital, où son pronostic vital reste engagé. La section de recherches de Besançon est chargée de l’enquête pour tentative d’assassinat.


Termes relatifs à cette page: , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


huit + = quatorze









Connexion