A La Une » Société » Coup de pouce du Conseil constitutionnel pour les gens du voyage

Société



Coup de pouce du Conseil constitutionnel pour les gens du voyage

dimanche 7 octobre 2012 à 9 h 16 min | Aucune réaction

Le Conseil constitutionnel a pris plusieurs mesures en faveur des gens du voyage.

Vendredi, l’institution de la rue Montpensier (Paris), a supprimé le carnet de circulation des nomades. Depuis 1969, il imposait à toute personne âgée de plus de 16 ans, ayant une résidence mobile depuis plus de six mois, d’être en possession soit d’un « livret » de circulation, soit d’un « carnet » si elle n’a pas de ressources régulières.

Ces titres devaient être visés périodiquement au commissariat de police ou à la gendarmerie.

De plus, les bohémiens n’auront plus besoin d’attendre trois ans avant de pouvoir s’inscrire sur les listes électorales dans la commune à laquelle ils sont rattachés, au lieu de six mois pour tout autre citoyen.

Des décisions laxistes alors que la fermeté s’impose face à des populations qui trop souvent se distinguent par des comportements inadmissibles : vols d’eau et d’électricité, colportages, intimidations, pollutions de la nature, etc. Comme encore dernièrement près de Cenon en Gironde.

Découvrez en cliquant ici « l’été cauchemardesque des riverains des gens du voyage », relaté par notre confrère de la Nouvelle République.

[cc] Source: Novopress






Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ neuf = dix









Connexion