A La Une » Faits Divers » Meurtre » Corps calcinés au pontet : les victimes torturées par leur voisine

Meurtre



Corps calcinés au pontet : les victimes torturées par leur voisine

mercredi 31 octobre 2012 à 8 h 36 min | Aucune réaction

Une coréenne âgée de 40 ans a reconnu avoir ligoté, torturé et poignardé les deux hommes dont les corps ont été retrouvés carbonisés dimanche dans l’incendie de leur appartement au Pontet (Vaucluse).

La suspecte a été interpellée dans la nuit de dimanche à lundi. Lors de sa garde à vue, elle a avoué être à l’origine de la mort des deux hommes. Un double meurtre horrible qui s’est déroulé dans un contexte de grande précarité.

Les deux victimes, âgées de 53 ans, étaient les voisins de cette coréenne, une femme de 40 ans visée par une procédure d’expulsion. Selon ses propres déclarations, elle ne supportait plus la présence de ces deux marginaux alcooliques qui l’importunaient fréquemment. Ils vivaient dans le même immeuble de l’avenue Gustave-Goutarel depuis plusieurs années.

Jeudi soir dernier, elle a donc sombré dans une crise de violence inouïe. Après avoir ligoté ses deux voisins, elle leur a donné plusieurs coups de couteau et de marteau. S’en est alors suivi des actes d’une cruauté indescriptible. Une torture qui aurait duré plusieurs heures. Le premier homme a succombé dans la nuit de jeudi à vendredi, il mort étouffé. Le second a perdu la vie samedi matin après une longue agonie.

Un cime sur fond d’alcool et de domination

« Ils subissaient des faits de violence de cette femme sans se défendre, il semble qu’ils avaient un lien de domination vis-à-vis d’elle-même », a souligné le procureur d’Avignon. Selon les résultats des autopsies pratiquées lundi après-midi, les deux hommes avaient consommé de l’alcool.

La meurtrière présumée, qui en principe devait être expulsée vendredi, est revenue dans le studio dimanche après-midi afin d’incendier les deux corps, sans doute pour faire disparaître les traces de ses actes barbares. C’est pourtant après s’être confiée à une amie que la coréenne a été interpellée.

Présentée hier soir au juge d’instruction, cette mère de famille a été mise en examen pour homicides volontaires accompagnés d’actes de torture ou de barbarie. Conformément aux réquisitions du parquet d’Avignon, elle a été écrouée. Elle encourt la réclusion criminelle à perpétuité.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


deux + = neuf









Connexion