A La Une » Faits Divers » Viol » Viol à Puteaux : un médecin mis en examen

Viol



Viol à Puteaux : un médecin mis en examen

vendredi 7 septembre 2012 à 8 h 31 min | Aucune réaction

Un médecin de 61 ans a été mis en examen mercredi soir pour avoir violé sa femme de ménage dans son cabinet à Puteaux, dans les Hauts-de-Seine.

Les faits se sont déroulés le 24 août dernier. Ce jour-là, le généraliste appelle sa femme de ménage pour nettoyer le cabinet. L’employée, âgée d’une quarantaine d’année, s’est immédiatement rendue sur place.

C’est alors que le praticien, qui lui trouvait mauvaise mine, lui a proposé un remontant pour la remettre sur pied. Mais quelques heures plus tard, à son réveil, elle se trouve seule dans le cabinet. Elle a la sensation d’avoir eu un rapport sexuel. Le médecin aurait abusé d’elle. Elle appelle alors son compagnon à l’aide, mais à son arrivée, ce dernier trouve porte close. Après être sorti du bâtiment, elle file aux urgences.

Les analyses pratiquées ont décelé des traces de médicaments chez la victime. Elle aurait en effet ingéré un cocktail d’anxiolytiques composé de molécules appartenant à la famille de la « drogue du violeur ». Les résultats des examens gynécologiques confirment également qu’elle a été violée.

Interpellé lundi matin et placé en garde à vue, le médecin nie les faits. Il affirme partager une réelle histoire d’amour avec sa femme de ménage, et qu’elle était consentante. La victime, qui était également sa patiente, travaillait chez lui depuis le début de l’année. Elle affirme pour sa part que le médecin avait un comportement bizarre. Un jour, il se serait même présenté nu devant elle.

Présenté mercredi soir à un juge d’instruction, le généraliste a été mis en examen pour viol, mais laissé libre sous contrôle judiciaire. La PJ des Hauts-de-Seine a été saisie de l’enquête.


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ sept = treize









Connexion