A La Une » Faits Divers » Meurtre » Règlements de comptes à Grenoble : un homme abattu en pleine rue

Meurtre



Règlements de comptes à Grenoble : un homme abattu en pleine rue

samedi 8 septembre 2012 à 18 h 34 min | Aucune réaction

Un homme de 53 ans a été abattu par balles ce matin lors d’une fusillade survenue sur un marché du sud de Grenoble.

Le meurtre s’est produit vers 10h50 devant un marchand de fruits et légumes sur le marché situé devant l’église notre Dame du Rondeau, sur le cours de la Libération. L’homme, originaire de Saint-Etienne, a été exécuté de plusieurs balles tirées d’un pistolet automatique de gros calibre.

Poursuivi par le tueur, il a couru pour lui échapper avant de s’effondrer 200 mètres plus loin. L’auteur de la fusillade a pris la fuite à bord d’un véhicule de type utilitaire où l’attendait un complice. La voiture immatriculée en Savoie a été retrouvée incendiée devant le lycée Louise-Michel à quelques rues de la scène de crime. Les deux individus étaient semble-t-il cagoulés. Cette exécution en pleine rue conforte la thèse d’un règlement de comptes.

Plusieurs dizaines de douilles ont été retrouvées sur place. Une quinzaine de policiers ont investi les lieux tandis qu’un camion de l’identification criminelle de la gendarmerie est arrivé en fin de matinée. Une autopsie du corps devrait être réalisée en début de semaine. La victime était essentiellement connue des services de police et de la justice pour des trafics de produits stupéfiants.

Un homme de 78 ans habitant le quartier, qui se rendait au marché avec son épouse, a été légèrement blessé à la cheville par une balle perdue. L’enquête a été confiée à l’antenne grenobloise de la DIPJ de Lyon.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ sept = huit









Connexion