A La Une » Faits Divers » Disparition » Disparition dans l’Aude : le jeune Ludovic retrouvé vivant

Disparition



Disparition dans l’Aude : le jeune Ludovic retrouvé vivant

samedi 29 septembre 2012 à 7 h 54 min | Aucune réaction

Ludovic Fernandez, le jeune apprenti boulanger qui avait mystérieusement disparu dimanche soir en tentant de dérober des plants de cannabis à Floure, a été retrouvé vivant hier soir au bord de la route départementale 113, sur la commune de Fontiès-d’Aude.

Le garçon de 16 ans avait chuté d’un pont en contrebas de la route à 1 km de Trèbes. Ce sont deux voyageurs, dont la voiture était tombée en panne près du pont, qui ont donné l’alerte vers 19 heures après avoir entendu les appels à l’aide du jeune apprenti.

Très affaibli et souffrant de multiples fractures, il a été évacué par hélicoptère au centre hospitalier de Carcassonne où il devait être opéré cette nuit.

Dimanche soir, Ludovic Fernandez, son frère Joseph, 19 ans, et un autre ami avaient entrepris d’aller voler des pieds de cannabis dans une propriété privée à Floure. Après avoir été surpris par le propriétaire des lieux, les deux frères s’étaient enfuit à travers champs. Seul l’aîné avait pu regagner le domicile familial d’Aigues-Vives au petit matin.

Leur camarade, rattrapé par le cultivateur de cannabis, avait été séquestré sous la menace d’un fusil pendant près de six heures avant d’être relâché. Ludovic Fernandez, sans téléphone portable au moment des faits, n’avait lui plus donné signe de vie et dès mardi matin, les gendarmes avaient lancé un appel à témoins.

La mère du disparu avait donné l’alerte lundi après-midi en indiquant aux enquêteurs que le trio s’était rendus à Floure pour participer à une fête organisée par un ami. Selon sa version, le père de l’organisateur de la soirée, gêné par le bruit, serait sorti dans son jardin et une bagarre aurait alors éclaté. Une version qui n’avait pas tout à fait convaincu les gendarmes en charge de l’affaire.

Mais d’importants moyens de recherches avaient tout de même été déployés. Plusieurs battues mobilisant cinquante gendarmes, une équipe cynophile et un hélicoptère de la gendarmerie, avaient été organisées.

Les trois hommes accusés d’avoir séquestré le camarade de Ludovic ont été jugés hier en comparution immédiate. Ils étaient poursuivis pour séquestration, violences aggravées commises avec arme et en réunion, détention et usage de stupéfiants, et détention d’une arme de quatrième catégorie.

Le propriétaire des plants de cannabis, âgé de 21 ans, et un autre homme de 20 ans ont été condamnés à 18 mois de prison ferme. Le frère du premier, âgé de 23 ans, a été condamné à six mois de prison avec sursis.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ sept = douze









Connexion