A La Une » Faits Divers » Agression » Violences à la clinique Bouchard : un médecin et une infirmière tabassés

Agression



Violences à la clinique Bouchard : un médecin et une infirmière tabassés

mardi 24 juillet 2012 à 9 h 19 min | Aucune réaction

Violente agression à la clinique Bouchard à MarseilleUne anesthésiste et une jeune infirmière ont été rouées de coups par la famille d’un patient samedi à la clinique Bouchard, dans le 6e arrondissement de Marseille.

C’est parce qu’elles ont eu le malheur de rappeler le règlement à ces visiteurs qu’elles se sont fait sauvagement tabasser. Les agresseurs ont été interpellés et les victimes ont décidé de porter plainte. Ces faits d’une extrême violence se sont produits samedi dernier à la mi-journée.

Trois personnes, dont une jeune femme de 21 ans et un mineur de 14 ans, sont venues rendre visite à leur père de 45 ans placé en soins intensifs. Ils ont reproché au personnel hospitalier la qualité des soins apportés à leur père. Une anesthésiste a donc expliqué à la famille que le règlement de la clinique limitait les visites au nombre de deux personnes par chambre.

Un déchainement de violences

Le ton est monté rapidement et la femme médecin a alors reçu une série de coups au visage. Elle s’est retrouvée avec le nez en sang et l’arcade sourcilière ouverte. La jeune infirmière qui l’accompagnait a tenté de s’interposer, mais la fille du patient lui a envoyé un coup de poing au visage et le gamin lui a donné plusieurs coups de pied. C’est un kinésithérapeute qui, après avoir reçu quelques coups, est finalement parvenu à ramener le calme.

Le mineur était en permission

L’anesthésiste, âgée de 45 ans, s’est vue délivrer une incapacité temporaire de travail de cinq jours et l’infirmière une ITT de deux jours. Toutes les deux ont porté plainte. Les agresseurs ont rapidement été interpellés par des policiers de la BAC. Placés en garde à vue, ils ont été remis en liberté hier après-midi et seront convoqués devant la justice en décembre prochain. L’adolescent de 14 ans, actuellement placé dans un centre éducatif fermé, était en permission.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


deux + = neuf









Connexion