A La Une » Faits Divers » Prise d’otages dans une école à Vitry-sur-Seine : un forcené retranché

Faits Divers



Prise d’otages dans une école à Vitry-sur-Seine : un forcené retranché

mardi 10 juillet 2012 à 9 h 22 min | Aucune réaction

Une prise d’otage a lieu en ce moment dans une école maternelle de Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne. Les policiers d’élite du Raid ont cerné l’établissement.

Un homme armé a fait irruption ce matin vers 7 heures dans l’école maternelle Charles Perrault, située rue Edouard Til. Plusieurs personnes auraient été retenues en otages avant d’être libérés. L’individu, âgé d’une trentaine d’années, serait à présent seul dans le bâtiment.

Les policiers du RAID sont arrivés sur place. Pendant la période des vacances scolaires, l’école maternelle Charles Perrault sert de centre de loisirs. Lorsque le forcené est arrivé, il n’y avait à priori pas d’enfants, mais l’information reste à confirmer. On ignore pour le moment les motivations de cet homme.

Le directeur de cabinet du préfet du Val-de-Marne, Patrick Dallennes, s’est rendu sur place. Un parent d’élève pris en otage a été libéré. Aucun contact avec le forcené n’a été établi pour le moment. Un immeuble voisin et des habitations ont évacués.

Mise à jour : Le preneur d’otage a finalement été neutralisé par un tir de pistolet à impulsion électrique. Interpellé, l’homme a été conduit à l’hôpital pour un examen psychiatrique avant d’être placé en garde à vue. Le forcené serait un ancien militaire et portait une combinaison d’éboueur. L’arme qu’il possédait était factice. Le Service départemental de police judiciaire a été saisi de l’enquête.


Termes relatifs à cette page: , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


deux + sept =









Connexion