A La Une » Faits Divers » Agression » Jeune femme agressée à La Reynerie : une famille entière mis en examen

Agression



Jeune femme agressée à La Reynerie : une famille entière mis en examen

vendredi 27 juillet 2012 à 10 h 20 min | Aucune réaction

Violente agression d'une jeune fille dans le quartier de La Reynerie à ToulouseUn père de famille et quatre frères et sœurs ont été mis en examen ce mercredi après qu’une jeune fille de 18 ans ait été violemment tabassée dans le quartier de La Reynerie, à Toulouse.

Les faits remontent au soir du 13 juillet dernier. La jeune femme, qui était venue voir le feu d’artifice près de la place André Abbal, a croisé le chemin d’un de ses demi-frères. Il s’est alors mis à l’insulter et à lui donner des coups.

Puis deux autres frères sont arrivés et l’ont violemment roué de coups. Allongée au sol, la jeune femme a encore reçu des coups de pied et l’un des agresseurs a même voulu lui porter un coup de couteau. C’est l’intervention d’un passant qui évitera que ce passage à tabac ne vire au drame. Rapidement secourue par une équipe du Samu, la jeune fille a été transportée aux urgences de l’hôpital Purpan. Au vu de ses importantes blessures, les médecins ont signalé les faits à la police.

Elle aurait subi d’autres violences

Selon les premiers éléments de l’enquête, les trois frères âgés de 18, 20 et 28 ans, auraient fait vivre un véritable calvaire à leur demi-sœur. Depuis plusieurs années, après qu’elle se soit installée chez son père, la jeune fille aurait été mal acceptée par l’autre partie de sa famille. Ses frères lui reprochaient entre autre d’avoir pris ses distances avec les préceptes de l’Islam et son refus d’épouser un homme de chez eux. Malgré les coups et humiliations subis durant tout ce temps, la jeune femme ne déposera pas plainte. Jusqu’à ce fameux soir du 13 juillet 2012.

Les trois frères, mais aussi une sœur âgée de 15 ans et le père de la jeune victime, ont été interpellés mardi matin. Tous contestent et relativisent les faits. Présentés mercredi soir à un juge d’instruction, les frères ont été mis en en examen pour violences aggravées et menace de mort. Ils ont ensuite été placés en détention préventive. Le père et la sœur ont également été mis en examen, mais remis en liberté sous contrôle judiciaire. Les policiers de la sûreté départementale, en charge de l’enquête, tentent à présent de retrouver la personne qui a empêché que le coup de couteau ne soit donné. Son témoignage s’avère important pour la qualification des faits.


Termes relatifs à cette page: , , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


un + = trois









Connexion