A La Une » Faits Divers » Braquage » Braquage à Saint-Cyprien : un distributeur de billets attaqué

Braquage



Braquage à Saint-Cyprien : un distributeur de billets attaqué

mercredi 18 juillet 2012 à 18 h 54 min | Une réaction

Braquage d'un distributeur de banque à Saint-CyprienUn distributeur automatique de billets a été attaqué à la voiture bélier ce matin dans le quartier résidentiel des Capellans à Saint-Cyprien plage (Pyrénées-Orientales).

Les malfaiteurs se sont enfuis après avoir incendié leur véhicule. Le plan Epervier a aussitôt été déclenché par la préfecture. Les individus, qui auraient emporté un butin assez conséquent, sont activement recherchés par les forces de l’ordre.

Le braquage s’est déroulé ce matin vers 9 heures au centre commercial des Capellans. Plusieurs hommes cagoulés attendaient dans une voiture stationnée face au distributeur de banque. Lorsqu’une employée est venue recharger l’appareil, ils ont foncé droit dessus. L’employée, très choquée, n’a heureusement pas été blessée.

Les braqueurs ont pu dérober une grosse quantité de billets. Puis ils ont mis le feu à la voiture bélier et se sont enfuis à bord d’un autre véhicule stationné à proximité. Les gendarmes ont déployés d’importants moyens pour tenter de les retrouver. Le plan Epervier a même été déclenché sur ordre du préfet. Cet après-midi, on pouvait encore constater de nombreux barrages et contrôles aux abords de la station balnéaire.







Une réaction sur “Braquage à Saint-Cyprien : un distributeur de billets attaqué”




  1. dubois

    la photo qui accompagne braquage à st cyprien n’est pas la bonne un peu de serieux et de professionnalisme

    #1443


Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ cinq = dix









Connexion