A La Une » Faits Divers » Viol » Viol d’une adolescente à Saint-Denis : sept mineurs mis en examen

Viol



Viol d’une adolescente à Saint-Denis : sept mineurs mis en examen

samedi 23 juin 2012 à 13 h 42 min | Aucune réaction

Viol d'une adolescente près du collège Garcia Lorca à Saint-DenisSept collégiens, dont 2 jeunes filles, ont été mis en examen jeudi pour viols en réunion sur une élève de 13 ans dans un immeuble du quartier Franc-Moisin, à Saint-Denis.

Les cinq garçons, âgés de 14 à 16 ans et élève au collège Garcia Lorca, sont soupçonnés d’avoir violé à deux reprises une élève du même établissement avec la complicité de deux autres adolescentes qui jouaient les « rabatteuses ». Tous ont été placés en détention à l’exception d’une jeune fille qui a été admise dans un foyer.

Les faits se sont déroulés fin avril et fin mai. La victime aurait été violée dans les parties communes d’un immeuble situé près du collège. C’est un surveillant de l’établissement qui a donné l’alerte le 6 juin dernier après avoir entendu une rumeur sur la circulation d’une vidéo de « tournante ». Les enquêteurs sont parvenus à remonter jusqu’aux jeunes suspects, notamment grâce à l’exploitation de leurs pages Facebook.

L’une des jeunes filles interpellées serait la petite amie d’un des accusés. Comme elle se refusait à certaines pratiques sexuelles avec son copain, elle l’aurait alors orientée vers la victime. Cette dernière, très traumatisée, s’est vue prescrire trente jours d’ITT.

Présenté jeudi à un juge des enfants, les cinq garçons ont été mis en examen pour viols en réunion et les deux filles pour complicité de viols. Certains d’entre eux ont reconnu que les viols avaient été effectivement filmés, mais les vidéos auraient été effacées. Six des mis en cause ont été écroués. Une cellule d’accompagnement psychologique a été mise en place au collège.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion