A La Une » Justice » Prostitution de mineures sur internet : cinq ans de prison

Justice



Prostitution de mineures sur internet : cinq ans de prison

mardi 19 juin 2012 à 19 h 23 min | Aucune réaction

Prostitution de mineures sur internet : cinq ans de prisonUn homme de 36 ans, accusé d’avoir prostitué des jeunes filles mineures via des forums de discussion sur internet, a été condamné hier par le tribunal correctionnel de Nanterre à cinq ans de prison dont quatre avec sursis.

Il a été reconnu coupable de proxénétisme aggravé de mineures. L’enquête avait débuté en avril 2004 suite à la dénonciation de l’une de ses victimes.

Les faits se sont produits entre 2003 et 2004 dans le département des Hauts-de-Seine. A l’époque, l’homme âgé de 28 ans prend contact avec des adolescentes sur des sites Internet. Il rencontre alors sa première victime âgée de 14 ans et après leur deuxième rapport sexuel consenti, il lui propose de devenir Escort-girl, autrement dit prostituée. Il se charge lui-même de publier l’annonce, fixe la prestation à 300 euros et récupère ainsi une centaine d’euros.

La jeune fille, dont la soeur dépose plainte en avril 2004 après avoir découvert l’histoire sur internet, déclare avoir eu au moins deux clients et avoir remis une partie de ses gains au proxénète. Un schéma que l’intéressé va reproduire de manière identique avec chacune de ses victimes, une quinzaine dont sept mineures. Interpellé et placé en garde à vue le 12 octobre 2004, il reconnait la majeure partie des faits qu’il explique par son attirance pour les jeunes filles. Il déclare également aux enquêteurs qu’il se prostitue lui-même depuis l’âge de 22 ans.

L’Association contre la prostitution enfantine s’est portée partie civile. Les réquisitions du procureur ont été suivies par les juges qui ont condamné l’homme à cinq ans de prison dont un ferme. Ayant déjà effectué dix mois de détention provisoire, il a été remis en liberté et travaille dans un hôtel.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion