A La Une » Faits Divers » Mort d’un trafiquant à Millau : un policier mis en examen

Faits Divers



Mort d’un trafiquant à Millau : un policier mis en examen

samedi 30 juin 2012 à 8 h 37 min | Aucune réaction

Le policier soupçonné d’avoir tué un trafiquant de drogue mardi lors d’une course-poursuite à Millau, a été présenté hier à un juge d’instruction de Montpellier.

Le brigadier de 37 ans a été mis en examen pour coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner par personne dépositaire de l’autorité publique et a été placé sous contrôle judiciaire avec l’interdiction d’exercer et de porter une arme.

Mardi, vers 3 heures du matin, les policiers de la BAC avaient pris en chasse une Audi A3 qui roulait à vive allure en direction de Millau. Après une course-poursuite, les deux policiers étaient descendus de leur véhicule pour s’avancer vers le fuyard. Mais lorsque celui-ci a tenté de les renverser, ils ont riposté avec leurs armes de service. L’homme avait été retrouvé mort après que sa voiture ait percuté deux poteaux et les premières constatations avaient fait état d’un accident.

L’autopsie pratiquée ce mercredi a finalement révélé que l’individu avait succombé à l’une des balles tirées par les policiers. Le procureur de la République de Montpellier, Brice Robin, a ouvert une information judiciaire afin de déterminer s’il y a eu ou non légitime défense du policier et de son collègue lors de ces fameux tirs. Le brigadier affirme pour sa part avoir « effectué un tir de protection pour préserver son collègue, pensant que celui-ci était en danger de mort ».

Lors des investigations, l’IGPN avait alors découvert 1,6 kilo de résine de cannabis dans la voiture du trafiquant. Placé en garde à vue jeudi à Rodez, puis mis en examen hier, le brigadier risque d’être jugé devant une cour d’assises.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion