A La Une » Justice » Meurtre de Montgeron : 20 ans de réclusion pour avoir égorgé sa compagne

Justice



Meurtre de Montgeron : 20 ans de réclusion pour avoir égorgé sa compagne

vendredi 22 juin 2012 à 9 h 11 min | Aucune réaction

Un homme de 42 ans a été condamné hier par la cour d’assises de l’Essonne à vingt ans de réclusion criminelle pour le meurtre de sa compagne en 2010 à Montgeron.

Le drame s’était déroulé le dimanche 21 février 2010 dans la cuisine de leur appartement, situé au douzième étage de la résidence de la Forêt, à Montgeron. Franck avait tranché le cou de sa compagne avec un couteau de cuisine mesurant près de 21 cm.

Après avoir commis l’irréparable, il s’était rendu au commissariat, les mains couvertes de sang. L’homme avait alors expliqué qu’il avait eu des doutes sur la fidélité de Nathalie, sa compagne depuis plusieurs années. Ce jour-là, il avait découvert une photo d’elle en compagnie d’un autre homme. Pris d’un excès de folie, il avait poignardé sa compagne à plusieurs reprises.

L’autopsie avait révélé que la victime, âgée de 36 ans, avait succombé suite à une blessure extrêmement profonde au niveau de la gorge. Un crime commis par « amour et jalousie » expliquera l’avocat de la défense. Pour la partie civile, le drame s’est déroulé dans « un climat de violence conjugale ». « Je pense que cette femme a été froidement exécutée » a estimé l’avocat général lors de son réquisitoire.

La victime était de mère de quatre enfants, dont trois issus d’une première union. Aujourd’hui âgés de 6 à 16 ans, tous étaient présents à l’audience. Après délibération, les jurés ont condamné Franck à 20 ans de réclusion criminelle. Une peine conforme aux réquisitions du procureur.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion