A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre de Marie-Jeanne Meyer : le principal suspect interpellé

Meurtre



Meurtre de Marie-Jeanne Meyer : le principal suspect interpellé

vendredi 8 juin 2012 à 11 h 05 min | Aucune réaction

Anthony Draoui, le meurtrier présumé de Marie-Jeanne Meyer a été interpellé après un an de cavaleAnthony Draoui, principal suspect dans l’enquête sur le meurtre de la jeune joggeuse, a été interpellé hier soir alors qu’il se trouvait en Espagne.

Contrôlé à bord d’un train en provenance de Cerbère, dans les Pyrénées-Orientales, le jeune SDF circulait sans papier. Les policiers l’ont interpellé à sa descente en gare de Port Bou, à la frontière Franco-espagnole, puis l’ont ensuite remis à la police de l’Air et des Frontières.

Ce jeune marginal de 19 ans doit être transféré aujourd’hui à Avignon et présenté au juge d’instruction en charge de l’enquête. Anthony Draoui, meurtrier présumé de Marie-Jeanne Meyer, était en cavale depuis près d’un an et un mandat d’arrêt international avait été lancé contre lui.

Le corps de Marie-Jeanne, 17 ans, avait été retrouvé calciné et enterré sur les hauteurs de Tournon-sur-Rhône le 21 juin 2011, soit trois jours après sa disparition. Des traces d’ADN appartenant à Anthony Draoui avaient été retrouvées sur les lunettes et le lecteur MP3 de la jeune fille.

Ce principal suspect, également soupçonné d’avoir agressé une jeune coiffeuse de Saint-Rambert d’Albon, est considéré comme quelqu’un de dangereux, violent et impulsif. Il avait pris la fuite seulement quelques jours après le meurtre.

» Voir le dossier complet concernant l’affaire de Marie-jeanne Meyer


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion