A La Une » Société » Enfants hospitalisés à Bordeaux : l’abattage rituel en accusation

Société



Enfants hospitalisés à Bordeaux : l’abattage rituel en accusation

mercredi 27 juin 2012 à 10 h 56 min | Une réaction

Les trois enfants souffrant de symptômes identiques à la bactérie E. coli sont toujours hospitalisés au CHU Pellegrin à Bordeaux.

Ces derniers auraient consommé du steak haché, provenant de la Société des Viandes Élaborées (Saviel), fabriqués en Lot-et-Garonne et achetés dans un supermarché Intermarché ou Netto de la région.

Les symptômes dus aux Escherichia coli (diarrhées parfois sanglantes, douleurs abdominales et vomissements), se déclarent habituellement dans la semaine qui suit la consommation de produits contaminés.

La bactérie Escherichia coli, potentiellement mortelle, a pour principal habitat l’intérieur des intestins des bovins. Dans un rapport transmis aux autorités en septembre 2010, l’Œuvre d’assistance aux bêtes d’abattoirs alertait sur ces infections accentuées par la généralisation de l’égorgement rituel (halal et kasher) des bêtes car l’impossibilité matérielle de ligaturer l’œsophage des animaux entraîne un « épanchement de matières stercoraires en provenance de l’estomac qui s’écoulent à travers la section béante de l’œsophage ».

« Le problème posé, le scandale même », analysait en février dernier le Dr Jean-Louis Thillier, auteur de nombreux rapports officiels sur la sécurité sanitaire, « c’est celui du non-respect des normes d’hygiène, conduisant à une augmentation des contaminations à l’Echerichia Colli, ces terribles bactéries qui provoquent tant d’insuffisances rénales chez les enfants. Au cours de ce type d’abattages rituels, le contenu de l’œsophage et des intestins des animaux risque de souiller la viande, particulièrement les quartiers avant qui finissent dans les steaks hachés ».

Déjà sur les sites d’informations en ligne, de nombreux internautes pointent du doigt la responsabilité de la viande halal dans cette affaire. Si il est trop tôt pour tirer de telles conclusions, il apparait cependant urgent que le gouvernement rende obligatoire l’étiquetage du mode d’abattage des bêtes en France.

[cc] Source: Infos Bordeaux






Une réaction sur “Enfants hospitalisés à Bordeaux : l’abattage rituel en accusation”




  1. roland

    Et oui, triste recul de l’hygiène et de la santé publique. il va falloir faire avec pourtant…

    #1413


Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion