A La Une » Justice » Policier écrasé à Tarascon : Aziz Rouiched condamné à 20 ans

Justice



Policier écrasé à Tarascon : Aziz Rouiched condamné à 20 ans

mercredi 4 avril 2012 à 9 h 31 min | Aucune réaction

Aziz Rouiched, un algérien de 27 ans accusé d’avoir écrasé un policier à Tarascon en mars 2010, a été condamné hier soir à 20 ans de réclusion criminelle par la cour d’assises des Bouches-du-Rhône.

Les jurés ont retenu l’intention d’homicide. Aziz Rouiched a donc été reconnu coupable de tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique. La famille de l’accusé a quitté la salle d’audience en criant.

Son avocat, Me Jean-Louis Keita, qui avait plaidé l’acquittement, a d’ores et déjà annoncé qu’il allait faire appel du verdict. Il a notamment dénoncé une « erreur judiciaire » et « l’absence de preuves ». Aziz Rouiched s’est toujours défendu d’avoir voulu écraser le policier. « Je suis encore désolé pour cet accident, mais je n’ai rien commis », a-t-il déclaré au terme des débats.

Selon son avocat, la thèse de l’accusation selon laquelle son client aurait reculé volontairement sur le policier après avoir passé la marche arrière, résulte d’un « scénario échafaudé, peut-être parce que le chef de l’Etat s’en est mêlé ». En effet, au lendemain du drame, Nicolas Sarkozy s’était rendu au chevet de Christophe Coycault. « Ce sont des assassins qui agissent au mépris de la vie. Ils ne resteront pas impunis », avait alors déclaré le président.

Le mercredi 3 mars 2010, peu après minuit, une patrouille de police avait décidé de contrôler une Renault Clio qui zigzaguait. Après avoir refusé d’obtempérer, le conducteur avait pris la fuite. Une course-poursuite s’était alors engagée jusqu’à l’entrée d’une passerelle. Après avoir appelé des renforts, l’un des policiers, Christophe Coycault, s’était retrouvé au sol, coincé sous la Clio. A l’arrivée des secours, il était en arrêt cardio-respiratoire et souffrait de deux traumatismes crânien et thoracique. La victime, âgée de 36 ans, est aujourd’hui tétraplégique et souffre de troubles neurologiques graves.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)

Pour commenter cet article, vous devez être connecté à votre compte LibertaLand Infos.









Connexion