A La Une » Justice » Meurtre d’un étudiant en Corse-du-Sud : Desanti condamné à 10 ans

Justice



Meurtre d’un étudiant en Corse-du-Sud : Desanti condamné à 10 ans

samedi 31 mars 2012 à 10 h 22 min | Aucune réaction

Dominique Desanti, ancien vigile de 35 ans, a été condamné hier par la cour d’assises de Corse-du-Sud à dix ans de réclusion criminelle pour le meurtre de Martin Mervoyer, un étudiant de 19 ans abattu devant la discothèque Le Paradi’s en 2009.

Les jurés ont été beaucoup plus cléments que l’avocat général, qui avait requis vingt ans de prison, estimant que l’accusé avait eu « la volonté de tuer avant d’exécuter Martin ».

Martin Mervoyer, étudiant en prépa littéraire et originaire d’Ecquevilly, dans les Yvelines, était en vacances avec des amis à Olmeto-Plage, une petite station balnéaire située à une cinquantaine de kilomètres au sud d’Ajaccio. Le soir du 15 juillet 2009, il décide avec ses amis de se rendre au Paradi’s, une boîte de nuit aujourd’hui fermé. Vers 1h45, ils entrent dans l’établissement en introduisant un cubi de vin, ce qui de facto entraîne leur expulsion.

Un peu plus tard sur le parking, le videur tente de s’expliquer avec les jeunes. Mais Desanti sort un pistolet Colt 45 puis actionne la culasse à deux reprises en direction de Martin. Le jeune étudiant reçoit alors une balle en plein coeur et meurt vers 2h30 devant une douzaine de témoins. Le lendemain en fin d’après-midi, Dominique Desanti, ancien militaire ayant servi au IIIe RPIMa de Carcassonne, se rend à la gendarmerie de Propriano et reconnait les faits.

L’avocat général, qui a retenu l’intention de donner la mort, a stigmatisé « la dramatique banalisation des armes » en Corse, et a estimé que la victime était morte « de ce fléau qui ronge la société corse, à l’image d’un cancer en phase terminale ». Dominique Desanti a présenté ses remords à la partie civile et a assuré qu’il ne voulait pas « tuer un touriste ». Reconnu coupable d’homicide volontaire, il a été condamné par les jurés à dix ans de réclusion. Son cousin François-Marie Desanti, un septuagénaire qui était poursuivi pour non-dénonciation de crime et pour infraction à la législation sur les armes à feu, a été acquitté.

* sur la photo: le jeune étudiant, Martin Mervoyer







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


sept + sept =









Connexion