A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre de Sainte-Marie aux Mines : deux marginaux mis en examen

Meurtre



Meurtre de Sainte-Marie aux Mines : deux marginaux mis en examen

vendredi 2 mars 2012 à 9 h 33 min | Aucune réaction

Un couple de jeunes marginaux a été mis en examen hier pour le meurtre de Reynald Baumert, un homme de 60 ans dont le corps avait été retrouvé dans un congélateur le 7 décembre dernier à Sainte-Marie-aux-Mines dans le Haut-Rhin.

Les deux suspects, âgés d’une trentaine d’années, ont été interpellés ce dimanche dans un foyer de Nanterre. Ils étaient activement recherché par la police.

Après une cavale de deux mois en Suisse et en Allemagne, la jeune femme aurait décidé de se rendre à la police. Ismet Kijevcanin et Aurélie Baradel, qui étaient hébergés chez Reynald Baumert, avaient été aperçus en sa compagnie peu de temps avant sa disparition.

Interpellés puis placés en garde à vue, les deux jeunes ont reconnu le meurtre, mais le mobile et le rôle de chacun restent à établir. L’homme aurait frappé la victime de plusieurs coups de couteau au cours d’une soirée alcoolisée. La jeune femme aurait, quant à elle, aidé son compagnon à nettoyer les traces de sang et à mettre le cadavre dans le congélateur.

Depuis le décès de sa mère en août dernier, Reynald Baumert vivait seul dans sa maison du chemin des Jardiniers. Selon les enquêteurs, il avait un sérieux problème de boisson et des fréquentations pas toujours recommandables.

Les deux marginaux ont été mis en examen pour assassinat et placés en détention provisoire.







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


un + = quatre









Connexion