A La Une » Justice » Meurtre de Marc Feryn : 14 à 26 ans de réclusion

Justice



Meurtre de Marc Feryn : 14 à 26 ans de réclusion

vendredi 23 mars 2012 à 11 h 19 min | Une réaction

La cour d’assises des mineurs du Maine-et-Loire a condamné hier soir quatre jeunes à de lourdes peines de réclusion criminelle pour le meurtre d’un handicapé mental de 40 ans qui avait subi des actes de torture et de barbarie en octobre 2009, à Baugé, près d’Angers.

Les quatre jeunes, qui avaient entre 17 et 22 ans à l’époque des faits, sont accusés d’avoir humilié et torturé à mort Marc Feryn dans la nuit du 16 au 17 octobre 2009, au cours d’une fête d’anniversaire qui s’était déroulée dans l’appartement de l’un des prévenus, à Baugé.

La victime était décédée la nuit suivante, des suites de ses blessures, dans une cave où le groupe l’avait enfermée après l’avoir traînée dans les escaliers.

Kevin R., le principal auteur des coups, majeur au moment des faits, a pleinement reconnu sa responsabilité au cours du procès. Il a été condamné à 26 ans de réclusion criminelle, assorti d’un suivi socio-judiciaire de 5 ans. L’autre majeur, Kevin P., a été condamné à 18 ans de réclusion, avec le même suivi socio-judiciaire.

Jason R. et Charlene L., mineurs à l’époque des faits, ont été condamnés respectivement à 16 et 14 ans de prison, assorti d’un suivi socio-judiciaire de 3 ans. Des peines légèrement inférieures à celles requises par l’avocat général au cours du procès qui se tenait à huis clos. Les quatre condamnés sont également soumis à une injonction de soins.

Marc Feryn, un handicapé mental de 40 ans sous curatelle, était employé dans un Centre d’aide par le travail. Après avoir été torturé une nuit entière, l’homme est décédé suite à un traumatisme cérébral, une péritonite liée aux perforations anales et à un traumatisme thoracique.


Termes relatifs à cette page: , , , ,





Une réaction sur “Meurtre de Marc Feryn : 14 à 26 ans de réclusion”




  1. Schlawiner

    AUCUN COMMENTAIRE SUR CE CRIME IGNOBLE: HONTE AU PEUPLE FRANÇAIS DE S’EN F… DE S PERSONNES HANDICAPÉES MENTALES, ON EST VRAIMENT DANS UNE SOCIÉTÉ DEVENUE BARBARE
    Et qu’on ne parle pas de « lourdes » peines, car la fille sera libérée dans 4 ans en comptant les RPS et la conditionnelle…

    #1377


Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ deux = dix









Connexion