A La Une » Faits Divers » Meurtre » Meurtre d’Agnès : le lycéen mis en examen pour viol et assassinat

Meurtre



Meurtre d’Agnès : le lycéen mis en examen pour viol et assassinat

dimanche 20 novembre 2011 à 10 h 11 min | Aucune réaction

Mathieu, le jeune de 17 ans suspecté d’avoir tué Agnès Marin a été mis en examen pour viol sur mineur et assassinat.

Déféré hier après-midi au parquet de Clermont-Ferrand, le jeune lycéen récidiviste a finalement reconnu avoir violé, tué puis brûlé la jeune collégienne près du Chambon-sur-Lignon. Selon le procureur, Mathieu avait prémédité son acte. Il a été placé hier soir en détention préventive et encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Agnès a été violée dans des conditions atroces, puis tuée de façon extrêmement violente et brutale. Son corps avait été retrouvé vendredi soir vers 20h30. Le jeune lycéen « s’était muni d’un certain nombre d’objets que je ne détaillerai pas et qui lui ont permis de commettre son crime » a précisé le procureur. La préméditation ne fait donc aucun doute. Mais il ne s’est pas expliqué sur ses motivations.

En août 2010, l’adolescent avait été mis en examen et écroué pour le viol d’une jeune fille de 16 ans dans le Gard. Il avait emmené sa victime dans les bois et l’avait forcé à avoir une relation sexuelle sous la menace d’une arme. Après quatre mois de détention provisoire, il avait été remis en liberté et placé sous un contrôle judiciaire strict.

A sa sortie, les parents de Mathieu, originaires de Nages-et-Solorgues, dans le Gard, avaient décidé de le placer au lycée Cévenol du Chambon-sur-Lignon. Les psychiatres qui le suivaient avaient alors jugé qu’il était « réinsérable et ne présentait pas de dangerosité ».







Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


deux + huit =









Connexion