A La Une » Justice » Infanticides au Plessis-Robinson : 20 ans de réclusion pour la mère

Justice



Infanticides au Plessis-Robinson : 20 ans de réclusion pour la mère

samedi 19 novembre 2011 à 11 h 37 min | 2 réactions

La cour d’assises des Hauts-de-Seine a condamné cette nuit Marion Imhoff à 20 ans d’emprisonnement pour le meurtre de ses deux enfants en 2009 au Plessis-Robinson.

L’avocate générale avait requis une peine de vingt-cinq ans de prison. Après plus de trois heures de délibéré, le verdict a été rendu cette nuit vers 4 heures du matin. L’accusée, âgée de 37 ans, n’a eu aucune réaction face à la peine prononcée.

Son avocat, Me Bernard Dartevelle, a fait part de ses inquiétudes quant aux intentions suicidaires de sa cliente. Il n’a cependant pas évoqué une quelconque intention de faire appel du jugement.

A l’époque, Marion était au chômage et en instance de séparation. Dans la nuit du lundi 4 au mardi 5 mai 2009, cette mère de famille avait réveillé ses deux enfants pour leur faire boire un verre d’eau rempli d’anti-dépresseurs. Toujours vivants, elle avait ensuite étouffé les enfants avec un oreiller.

Au petit matin, le garçon de 8 ans et la fille de 4 ans avaient été retrouvés morts dans le lit de leur mère. Elle-même avait été découverte inconsciente. Une lettre évoquant son suicide avait été retrouvée dans l’appartement et la jeune femme avait reconnu son geste auprès des pompiers.







2 réactions sur “Infanticides au Plessis-Robinson : 20 ans de réclusion pour la mère”




  1. Ea33

    Qu’on lui mette un écriteau autour du cou pendant la promenade :  » je me suis assise sur mon fils de neuf ans et lui ai écrasé un oreiller sur le visage, il s’est débattu deux minutes puis il est mort. » Les autres détenues se chargeront de son cas.

    #1041
  2. Ea33

    La sanction a peu d’importance comparée à la souffrance incommensurable de ce papa orphelin de ses deux amours, même s’il sait désormais qu’il n’y est pour rien, ni de près, ni de loin. Ni lui ni personne. Malgré sa souffrance il a tenu pendant ces 3 jours aux côté de ses parents avec un courage, une force et une dignité incroyables face à l’horreur. La presse pourrait au moins y faire référence ! Puissent-ils faire le choix de vivre.

    #1039


Les lecteurs de LibertaLand ont la parole/  Se connecterS'inscrire  

Tout propos violents, racistes, à caractère sexuel, diffamatoires, injurieux ou grossiers sont interdits. LibertaLand Infos se réserve le droit de refuser ou de supprimer toute réaction dont le contenu serait susceptible de porter atteinte à la personne ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur en France.

Voir les conditions générales d'utilisation

Réagissez à cet article

(Pour poster un commentaire, il n'est pas nécessaire d'être inscrit)


+ cinq = six









Connexion